Foire aux savoirs à Ouahigouya : Le FIDA pour le partage et la diffusion des connaissances développées par les projets

17

La 1re édition de la foire aux savoirs des projets et programmes financés par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) au Burkina Faso s’est tenue les 29-30 avril 2021 à Ouahigouya sous le patronage du ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation, Salifou Ouédraogo. Cette activité novatrice a été organisée autour du thème central « Promouvoir l’innovation pour renforcer la résilience des populations rurales face aux chocs climatiques, sécuritaires et alimentaires. »

L’organisation de cette foire aux savoirs répond à l’objectif principal de renforcer le partage des savoirs entre les acteurs du développement rural dans la zone d’intervention des projets appuyés par le FIDA d’une part, et renforcer les connaissances du gouvernement burkinabè et d’autres institutions quant aux opportunités qu’offre la promotion de l’innovation pour améliorer la résilience des populations pauvres aux chocs (climatiques et de sécurité) et assurer leur sécurité alimentaire, d’autre part.

Pendant deux jours, producteurs, décideurs, cadres et techniciens du monde agricole, transformateurs, partenaires techniques et financiers se sont retrouvés à Ouahigouya. Cette foire aux savoirs a été l’occasion de partager des savoirs, expériences et leçons apprises tant au niveau des projets que celui des bénéficiaires des actions mises en œuvre. En outre, ce fut une excellente occasion pour favoriser les réseaux informels et la recherche de solutions, pour donner vie au concept de partage des savoirs et montrer aux experts des projets, aux acteurs et aux partenaires ce qui est fait pour partager les savoirs.

Le présidium à la clôture des activités de la foire

Renforcer la résilience des populations rurales à travers l’innovation

Autour d’un thème central qui est « Promouvoir l’innovation pour renforcer la résilience des populations rurales face aux chocs climatiques, sécuritaires et alimentaires », trois sous-thèmes ont été retenus pour la réflexion avec des panélistes, des participants travaillant dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et des exposants.

Les petits aménagements fonciers villageois comme alternative à l’insécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité civile, l’amélioration durable de l’autonomie socio-économique des populations cibles : Contribution des « initiatives locales de développement agro-sylvo-pastorales » et la gestion environnementale pour la promotion d’une agriculture climato intelligente. Au regard de l’intérêt de cette foire, les bénéficiaires se sont réjouis de cette volonté de partage de bonnes pratiques.

« Je voudrais au nom de tous les producteurs, bénéficiaires des appuis des projets FIDA dans les régions du Nord, Centre-Nord et l’Est, dire merci à tous les acteurs pour cette initiative de la foire aux savoirs. Dans nos régions, il a toujours existé des hommes et des femmes qui se battent pour un lendemain meilleur grâce à la gestion de leurs petites exploitations familiales qui améliorent les revenus et la sécurité alimentaire et nutritionnelle », a laissé entendre la représentante des bénéficiaires, Diabry/Onadja Jacqueline.

Les participants ont émis le vœu que se tienne la 2e édition en 2022

Elle a tenu, à l’occasion, à adresser une mention spéciale au projet Neer-Tamba qui a financé dans les trois régions d’intervention plus de 50 milliards de FCFA pour la conduite des activités agro-sylvo pastorales, l’appui institutionnel aux chambres régionales d’agriculture (CRA), etc.

Une exposition-vente et des recommandations pour valoriser les savoirs

A l’espace de la place de la Nation de Ouahigouya, ce sont 150 exposants qui ont occupé 60 stands. Ils sont venus de dix régions (Nord, Centre-Nord, Est, Boucle du Mouhoun, Hauts-Bassins, Cascades, Sud-Ouest, Centre, Plateau central et Centre-Est) avec divers produits des filières des secteurs du développement rural dans les maillons de l’approvisionnement, production, transformation et commercialisation. Les participants à la foire des savoirs ont formulé 13 recommandations à l’endroit du gouvernement, des chambres régionales d’agricultures et des projets et programmes.

Autorités et responsables des projets du portefeuille FIDA

A la clôture de cette première édition de la foire aux savoir, le ministre en charge de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo, a félicité les participants et les organisateurs de la foire pour les résultats parvenus et les recommandations formulées. « Je vous exhorte à conduire la réflexion devant aboutir à l’institutionnalisation de cette activité et plus tard à son élargissement à d’autres projets. Par cette activité, nous aurons mis à l’échelle une bonne pratique, dans la perspective d’une culture de la gestion des savoirs, pour des exploitations agricoles toujours plus performantes et des populations résilientes aux contraintes climatiques et alimentaires », a soutenu le ministre Salifou Ouédraogo.

Yann NIKIEMA

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici