Fada N’Gourma : Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) vole au secours des déplacés internes

68

Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) a fait un don de vivres aux déplacés internes à Fada N’Gourma, chef lieu de la région de l’Est. C’était le vendredi 15 janvier 2021 sur le site du marché à bétail à travers une cérémonie sobre qu’il a organisée en présence des autorités communales et des services techniques.

La chaine de solidarité se poursuit au profit des déplacés internes à Fada N’Gourma. Le vendredi 15 janvier 2021, le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) a procédé au lancement d’une opération de distribution de vivres au profit des déplacés internes identifiés dans la ville de Fada N’Gourma. Une action en plein Covid-19 afin de soutenir des familles affectées par le phénomène de l’insécurité dans cette contrée du Burkina.


D’une valeur de quarante million de franc CFA, les dons étaient composés de plus de 400 sacs de mil, d’une centaine de sacs de 50kg de riz, de 60 bidons de 5 litres d’huiles et des kits de bavettes pour la protection contre le Covid-19. « Il faut d’abord remercier les autorités et les services techniques de l’administration qui ont permis d’identifier les bénéficiaires de ses dons qui sont des agro-pasteurs ayant fui leur zone d’habitation, abandonnant tout suite à l’insécurité pour se retrouver dans ville de Fada N’Gourma », s’est exprimé Boubacar Maiga, coordonnateur de RECOPA/Est.


Il poursuit en faisant remarquer que ce don est infirme mais il permettra en un tant soit peu de soulager les familles bénéficiaires pour une ration journalière. Cette opération de dons de vivres a été facilitée par un consortium de partenaires dont le financement est acquis de deux programmes, notamment ACTIG for live et Brigit a-t-il précisé.

Barké Diallo est un agro-pasteur et bénéficiaire du don. Avec amertume, il s’exprime : « Je suis très soulagé en recevant le don ce matin. Je remercie les donateurs (RECOPA) et ses partenaires qui ont pensé à nous aujourd’hui car ce n’est pas facile pour nous depuis notre arrivée ici. Il faut se débrouiller pour pouvoir se nourrir ainsi que sa famille. Je suis venu à Fada à pieds avec ma famille, nous avions tout abandonné pour juste avoir la vie sauve, car les hommes armés dictaient leur loi, mais je prie Dieu que le Burkina Faso entier retrouve la paix, en particulier la région de l’Est, afin que nous puissions regagner nos localités et vaquer à nos occupations dans la quiétude ».


Quant à Halimatou Dicko, bénéficiaire, elle s’est réjouie d’avoir reçu les vivres. « Nous ne pouvons que dire merci à ces bonnes volontés qui ont pensé à nous ce matin en venant nous offrir des vivres, car au début de notre arrivée dans cette ville à cause de l’insécurité, ce n’était pas facile pour nous. Nous ne savions pas où dormir ni où manger et c’était dans des maisons sans portes ni ouvertures que nous dormions. Vraiment je remercie le RECOPA pour le soutien multiforme à notre égard », a-t-elle exprimé sa reconnaissance.


L’opération de don de vivres va s’étendre dans d’autres zones de la région de l’Est et d’autres régions au profit des bénéficiaires qui seront identifiés, notamment les agro-pasteurs, éleveurs etc. qui ont fui et ont tout perdu ou abandonné dans leur localité pour des questions liées à l’insécurité.


S.S.

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici