Extradition de François Compaoré : La procédure enclenchée en France

25

François Compaoré avait été arrêté à l’aéroport Roissy Charles De Gaule de France le 29 octobre 2017, dans le cadre de l’affaire Norbert Zongo assassiné le 13 décembre 1998 en compagnie de trois de ses camarades. Le Burkina a demandé son extradition et dans un communiqué, le ministère de la Justice burkinabè annonce que la procédure a été enclenchée en France.

Dans le cadre de l’instruction du dossier Norbert Zongo, le juge d’instruction en charge du dossier avait émis le 5 mai 2017, un mandat d’arrêt international contre François Compaoré soupçonnée « d’incitation à assassinat ». Dans cette suite, François Compaoré avait été interpellé en France le 29 octobre 2017.

Le 30 octobre 2017, le Burkina Faso faisait parvenir par voie diplomatique, la copie avancée de la demande d’extradition qui a été suivie quelques jours plus tard de la copie originale qui vaut saisine officielle du juge français chargé de l’extradition, lit-on dans le communiqué.

Reçu le 4 décembre 2017 au Parquet général près la Cour d’appel de Paris, il a été notifié à François Compaoré, la demande d’extradition du Burkina Faso. Le frère cadet de Blaise Compaoré a également été informé par la même occasion, que la première audience dans le cadre de cette procédure d’extradition est prévue pour se tenir le 13 décembre 2017 devant la chambre du contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Paris.

Cette chambre procèdera à la notification de la demande du Burkina avant de renvoyer le dossier pour être débattu au fond à une date qu’elle indiquera aux parties.

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com