Elections en RDC: les résultats provisoires reportés à la semaine prochaine

84

En République démocratique du Congo (RDC), il n’y aura pas de proclamation des résultats provisoires de la présidentielle avant « la semaine prochaine ». C’est ce que dit Corneille Nangaa, le président de la commission électorale, aux agences de presse internationales.

La Céni promet de faire le point dimanche 6 janvier sur les travaux de compilation des résultats à l’issue d’une réunion de son assemblée plénière. Le président de la Céni avait dit, jeudi dernier, connaître des difficultés dans l’acheminement des plis des bulletins et des PV de résultats. Cet après-midi, ces travaux de compilation n’avaient toujours pas atteint les 50%, selon des sources internes à la commission électorale.

« Cela avance très vite mais il faut être patient », explique un membre du bureau de la Céni.

Les résultats devraient être publiés dimanche 6 janvier, date officielle donnée par la commission électorale à l’issue du report des scrutins, mais plusieurs sources internes confirment qu’on est encore loin du but.

En effet, la compilation n’avait pas encore atteint les 50 % ce samedi après-midi, en raison de difficultés logistiques dans la remontée des plis de bulletins et de procès-verbaux de résultats.

« Une réunion plénière de la Céni est prévue ce dimanche », dit l’un de ses membres. A l’issue de cette réunion, la commission électorale devrait rendre public l’état des lieux de la compilation. Néanmoins, toutes les provinces enregistrent des retards et c’est ce qui étonne les observateurs nationaux y compris à Kinshasa, la capitale, où il n’y a ni mauvaises routes, ni un manque de moyens qui pourraient justifier ce nouveau délai.

André-Alain Atundu, porte-parole de la majorité présidentielle et chargé de la communication du Front commun pour le Congo du candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani Shadary, prend acte de ce report et salue le président de la Céni pour sa transparence.

Il faut au passage apprécier quand même son courage d’une telle transparence parce qu’effectivement la pression est grande de la part de l’opinion qui voudrait connaître les résultats. Et donc plutôt que de bâcler, il a préféré nous donner des résultats crédibles.

Cette compilation des résultats se passe dans un climat de tensions entre les agents de la Céni, les témoins des partis politiques et les observateurs nationaux, notamment ceux de la Cenco. Dans plusieurs centres locaux de compilation des résultats, des cas de fraudes et d’entraves continuent d’être dénoncés. Des cas sur lesquels la Céni dit enquêter.

CamerounWeb.com