Élections 2020: Formation de 30 femmes en leadership politique

115


Une formation initiée par l’Union africaine des ONG de développement (UAOD) s’est tenue le jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou. L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités de leadership politique des femmes au Burkina Faso.

La coordinatrice de l’Union africaine des ONG de développement (UAOD) et aussi coordinatrice du cadre de concertation intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso, Martine Yabré, a organisé une formation au profit de trente femmes.

Trente femmes venues des 13 régions du Burkina ont pris part à cette formation dans le but de renforcer leurs capacités en leadership politique.

Newton Hamed Barry, président de la commission électorale nationale indépendante, parrain de cette cérémonie a invité les femmes à bien se former pour peser dans les élections et d’apporter leur soutien aux femmes en «lice». De plus, il a évoqué une forte représentation des femmes dans l’électorat burkinabè, soit 46,83% des femmes sont inscrites sur les listes électorales dont 268 femmes têtes de listes électorales pour le compte des législatives.

« Il s’agit de contribuer au renforcement du leadership politique des femmes candidates aux législatives 2020, dans toutes les régions du Burkina. Notre objectif, c’est que les femmes puissent gagner. Gagner ce n’est pas forcément aller à la représentation nationale, mais c’est outiller les femmes », a indiqué la coordinatrice. Elle a aussi ajouté à ce sujet que la faîtière des associations en lien avec le genre, est engagée aux côtés des femmes depuis le début du processus électoral de 2020 et que d’autres formations des femmes politiques tant de l’opposition que de la majorité sont prévues avec l’appui de l’organisation internationale de la francophonie (OIF).

La représentante de la ministre de la femme, Ninon Yameogo/Sankara n’a pas manqué d’exprimer ses encouragements et le soutien du ministère de la femme pour tous les projets en lien avec la promotion politique de la femme au Burkina Faso. « Il y a encore des freins à l’épanouissement politique de la femme. Mais des formations continues permettront aux femmes d’avoir confiance en elles afin de compétir aux postes de responsabilités politiques», a-t-elle dit.

Il faut noter que cette formation des 30 formatrices précède les autres formations qui auront lieu dans les 13 régions. La formation de 600 femmes au renforcement du leadership politique est prévu par le cadre de concertation.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici