Election consulaire de la Chambre des Métiers de l’Artisanat : La ministre échange avec les gouverneurs

71

En prélude à l’élection consulaire de la Chambre des métiers de l’artisanat prévue pour le 30 mai 2021, la ministre déléguée de l’artisanat Anne Louise Go a organisé une rencontre avec les gouverneurs sur le processus électoral, ce mardi 27 avril 2021 à Ouagadougou.

La mandature actuelle de la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF), entamée le 4 mai 2016, arrive à échéance le 30 mai 2021. Après cinq ans d’exercice, l’heure est au renouvellement des instances dirigeantes de la 2e mandature.

C’est dans cette perspective que le département en charge de l’artisanat s’est engagé pour assurer le respect des textes  fondamentaux de la CMA-BF avec l’appui des représentants d’institutions. Il s’agit de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), des départements ministériels et de la CMA-BF.

La ministre déléguée en charge de l’artisanat, Anne Louise Go, a souligné qu’il s’agit de réaliser une série d’activités dans l’optique d’aboutir à la tenue effective des élections consulaires le 30 mai 2021 au plan national.

Anne Louise Go a organisé une rencontre avec les gouverneurs sur le processus électoral
Anne Louise Go a organisé une rencontre avec les gouverneurs sur le processus électoralAnne Louise Go a organisé une rencontre avec les gouverneurs sur le processus électoral
Une rencontre avec les gouverneurs sur le processus électoral de la Chambre des métiers et de l’artisanat

Elle a rappelé que cette rencontre avec les gouverneurs intervient après celle tenue avec les Hauts commissaires. Egalement, elle a précisé que les gouverneurs jouent un rôle important dans le processus.

« En effet, l’implication des gouverneurs a permis de publier les listes électorales provisoires, de réceptionner les dossiers de réclamations des artisans par les points focaux des provinces et de publier l’arrêté portant répartition des sièges », a indiqué Anne Louise Go.

Lire également 👉Burkina Faso : Harouna Kaboré dans les locaux de la chambre des métiers

Cependant, elle a relevé que pour la réussite des étapes restantes, l’implication des gouverneurs est toujours sollicitée dans les diverses activités du processus électoral.

« C’est dans ce sens que le présent atelier est organisé avec pour objectif d’échanger avec les gouverneurs sur le processus électoral et d’apporter des éclaircissements sur les zones d’ombre », a-t-elle déclaré.

Créée par  décret le 18 mai 2007 par le Gouvernement, la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Burkina Faso est une institution consulaire dont le but est de contribuer au développement du secteur de l’artisanat au Burkina Faso. En plus, elle joue un rôle d’interface entre les pouvoirs publics et les artisans.

L’animation et le fonctionnement de la CMA-BF sont assurés par une Assemblée Générale mise en place pour un mandat de cinq ans.

En rappel, les premières élections consulaires de la CMA-BF tenues respectivement en 2010 et 2016 ont permis l’installation d’Assemblées Générales Consulaires de 75 membres pour chaque mandature.

Jules César KABORE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici