Election à la présidence de la FBF : Lazare Banssé veut faire du Burkina une grande nation de football

94
Election à la présidence de la FBF : Lazare Banssé veut faire du Burkina une grande nation de football

La campagne pour l’élection du prochain président de la Fédération burkinabè de football bat son plein depuis le vendredi 7 août 2020. Après son concurrent Amado Traoré, le second candidat à la présidence de la FBF, Lazare Banssé a lancé ce samedi 8 août 2020 à Ouagadougou. Il a réaffirmé sa volonté de faire du Burkina Faso une grande nation de football. Il a aussi rendu un hommage au président Sita Sangaré qui « a beaucoup donné au football burkinabè ».

Lazare Banssé veut faire du Pays des hommes intègres une nation de football en bâtissant un football plus rayonnant. Il a réaffirmé ses ambitions ce samedi devant un parterre de présidents de ligues, de districts, de clubs et de soutiens. « Face aux défis que constitue la prochaine mandature du comité exécutif de la FBF, face aux grandes attentes du monde sportif, face aux nombreux enjeux qui se présentent à notre football, ma candidature se veut être une opportunité pour moi de mettre mon savoir-faire et mon savoir-être, au service du football burkinabè », a-t-il indiqué.

Les clubs étaient également représentés

Afin d’atteindre ses objets, le candidat a proposé aux acteurs du football national un programme composé de huit axes. Le premier pilier du programme est améliorer l’organisation du football burkinabè. Il s’agira, selon le candidat, d’opérationnaliser et vulgariser une bibliothèque numérique du football, d’accroitre le professionnalisme dans la gestion des structures, etc.

Le deuxième axe vise à accroitre l’offre en Infrastructures et équipements. Pour cela, Lazare Banssé prévoit d’élaborer un plan fédéral de réalisation et de gestion des infrastructures, de doter chaque district d’un siège constitué d’un bâtiment comprenant un local de buvette, un local de stockage de matériel (jalon, ballons, jeux de maillots), des bureaux destinés aux dirigeants du district, un club house équipé d’un grand écran qui permet de partager les bons moments de match et à chaque club d’un terrain d’entrainement assorti d’un titre foncier.

Le troisième pilier va consister à améliorer en quantité et en qualité les ressources humaines par la formation de 2000 cadres de football qualifiés, de 20 cadres de pointe (instructeurs CAF, FIFA). Les conditions des sélectionneurs nationaux et des arbitres seront aussi améliorées si au soir du 22 août, Lazare Banssé est porté à la tête de la FBF.

Les candidats recalés, Bertrand Kaboré (deuxième à partir de la gauche), Mory Sanou et Sita Sangaré, président sortant de la FBF étaient présents au lancement de la campagne de Lazare Banssé

L’ancien président du Conseil d’administration de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) propose également d’améliorer l’environnement du footballeur. Cela va passer par la création d’un système de sécurité sociale et salarial bénéfique aux joueurs professionnels, la poursuite de la lutte contre la délinquance sportive, etc.

« Je veux d’un football pour tous »

Promettant de poursuivre la formation de la relève, Lazare Banssé a réaffirmé sa volonté de faire du football une affaire de tous. « Certains, s’ils prennent la présidence de la Fédération vont en faire une affaire d’individus ainsi que notre football. Moi, je ne veux pas de ce football-là. Je veux d’une fédération du peuple et d’un football pour tous », a-t-il indiqué.

Pour cela, il entend fonder son mandat sur la maxime qui veut qu’il « s’inspire des acquis pour renforcer les capacités des structures, des acteurs et des infrastructures afin de construire un football porteur de progrès, générateur de plus-values et ouvert au monde ».

Les chefs traditionnels ont apporté leur soutien moral à Lazare Banssé

Un hommage au président sortant de la FBF, Sita Sangaré

Profitant de l’occasion, il a rendu un hommage appuyé au président sortant Sita Sangaré. « Je voudrais rendre hommage à un homme ici présent dans cette salle, le Colonel Sita SANGARE. Il a occupé pendant huit (8) ans le poste de président de la Fédération Burkinabè de football (FBF) avec un bon bilan. Il a porté au plus haut sommet le football burkinabè. Il a contribué au rayonnement international de notre football par son charisme et son leadership », a-t-il indiqué.

Il a aussi donné des gages à Sita Sangaré d’œuvrer à ce qu’il puisse progresser dans la structure faîtière du football continental (CAF) et même mondiale (FIFA). « Si vous avez besoin de l’aide de la Fédération, si je suis élu président, je ferai le plaidoyer. Si vous avez besoin de l’appui des autorités nationales pour progresser à la CAF ou à la FIFA, je ferai le plaidoyer. Vous pouvez être sûr de mon soutien indéfectible », a-t-il ajouté.

Après Ouagadougou, le candidat qui est soutenu par les présidents de dix ligues et autant de districts, ira à la rencontre des clubs de l’intérieur afin de demander leur suffrage le 22 août prochain.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici