Église catholique du Burkina : Le cardinal Philippe Ouédraogo présente le « Document de Kampala »

30

Le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, a procédé à la présentation publique du « Document de Kampala », ce jeudi 21 janvier 2021. C’est un document qui se veut une exhortation pastorale sur la connaissance de Jésus-Christ et la vie en abondance qu’elle offre.

Durant une année (2018-2019), le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) a élaboré un document dit « Document de Kampala ». Ce document est une exhortation pastorale. L’objectif principal du « document de Kampala » découle du thème qu’il traite « l’invitation à acquérir une connaissance plus approfondie du Christ et à le suivre de plus près afin de recevoir de lui la vie en abondance qu’il a apportée à l’humanité », a précisé le cardinal Philippe Ouédraogo.

La présentation publique de ce document est intervenue ce jeudi 21 janvier 2021 à Ouagadougou, par le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou. Selon le cardinal, tout le monde (chrétien et laïc) est concerné par ce document. « Le but essentiel est que toute l’Église de la famille de Dieu prenne conscience de son rôle indispensable à savoir être le témoin crédible de Jésus-Christ », a-t-il indiqué.

A en croire le père Edouard Adé, membre de la commission de théologie du SCEAM, le Document de Kampala est un document de référence. « C’est une exhortation pastorale majeure pour la marche synodale d’une Église famille de Dieu cherchant toujours à aller en eau profonde ».

Les chrétiens sont invités à mieux connaître Jésus-Christ et le faire connaître.

Des orientations à suivre

Ce document de 100 pages comprend trois parties. Il fournit des orientations à suivre par le peuple de Dieu en Afrique et dans les îles environnantes. « Des orientations qui sont nécessaires pour la mission évangélisatrice, laquelle est basée sur l’exemple de Jésus-Christ et soutient la construction d’une Afrique nouvelle centrée sur Dieu », a précisé le cardinal Philippe Ouédraogo.

Le Document de Kampala donne également des exhortations pour connaître de manière profonde Jésus-Christ. Pour les chrétiens, ils sont exhortés à « être des signes de la présence de Dieu et à être des amis du Christ qui les a choisis pour une noble mission ». « Le clergé est invité à traiter les laïcs avec respect en tant qu’adulte mature », a insisté le cardinal Philippe Ouédraogo.

Selon le cardinal Philippe Ouédraogo, l’église famille de Dieu en Afrique doit aider les jeunes à découvrir les valeurs du mariage et accompagner les couples.

Dans ce document, les dirigeants, les politiciens chrétiens, les fonctionnaires, les employés et les employeurs, les femmes et les hommes sont invités à « mettre fin à la dichotomie entre la foi et la politique, le royaume de Dieu et la transformation du monde, le salut des âmes et la vie terrestre, la contemplation et l’action ».

La présentation publique de ce document s’est tenue en visioconférence avec les pays africains francophones, anglophones et lusophones. Dans les semaines à venir, ce document sera mis à la disposition de l’ensemble du peuple de Dieu.

La photo de famille.

Il faut noter que le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) est une association des évêques de tout le continent africain et des îles environnantes créée en juillet 1969 à Kampala en présence du Pape Paul VI (au cours de la première visite d’un pape en Afrique).

Cryspin Masneang Laoundiki

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici