Donald Trump se sépare de son directeur de la cyber-sécurité

25

Il n’a fallu que deux tweets à Donald Trump pour mettre à la porte celui qu’il avait nommé en novembre 2018 à la tête de la flambant neuve Cybersecurity and Infrastructure Security Agency. Christopher Krebs avait affirmé un peu plus tôt qu’il n’y avait eu aucun problème de sécurité informatique lors de l’élection américaine, et même qu’elle a été une des plus sûres de l’histoire des États-Unis.  

Selon l’informaticien.com, en 2017, huit démissionnaires du NIAC (National Infrastructure Advisory Council) américain reprochaient à Donald Trump de « ne pas prendre suffisamment en considération la menace croissante à laquelle doivent faire face les systèmes critiques dont les Américains dépendent ». L’année suivante, le Président américain annonçait la création de la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency, équivalent américain de l’ANSSI, dépendant du DHS et nommait à sa tête Christopher Krebs.

La CISA avait notamment pour mission d’assurer qu’aucune attaque informatique ne vienne perturber les élections. Or Christopher Krebs assure avoir rempli sa mission, et affirme même que l’élection était l’un des scrutins les plus sûrs dans l’histoire des États-Unis. La CISA a d’ailleurs mis en place une page de fact-checking, “Rumor Control”. Ce qui a fortement déplu à Donald Trump qui ne reconnaît toujours pas le résultat de l’élection.

Viré en deux tweets…

« La récente déclaration de Chris Krebs sur la sécurité de l’élection de 2020 était très inexacte, en ce sens qu’il y avait des irrégularités et des fraudes massives – y compris des personnes décédées votant, des observateurs de vote interdits dans les bureaux de vote, des «problèmes» dans les machines à voter qui ont changé des votes de Trump à Biden, des votes tardifs et bien d’autres. Par conséquent, avec effet immédiat, Chris Krebs a été licencié en tant que directeur de la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency », a tweeté le Président américain sortant.

Christopher Krebs est le dernier responsable de l’administration Trump en date à être renvoyé suite à l’élection. A NBC, l’ancien directeur de la CISA a déclaré être “fier du travail que nous avons accompli”. Il serait remplacé par Brandon Wales, un vétéran du DHS et employé du CISA depuis quelques mois à un poste subalterne, qui n’aurait a priori pas la volonté de modifier la direction prise par l’agence quant au fact checking des rumeurs consécutives à l’élection.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici