Doctorat unique en Sciences du langage : La description de la langue mooré étudiée par Zagré Dieu-Donné

155

Doctorat unique en Sciences du langage : La description de la langue mooré étudiée par Zagré Dieu-Donné

Ouf de soulagement pour l’impétrant Zagré Dieu-Donné de l’Ecole doctorale des Lettres, Sciences humaines et Communication (E.D/LE.SH.CO) de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki Zerbo. Samedi, il a passé un nouveau cap de sa vie universitaire en défendant, devant un jury composé de cinq membres et présidé par le Pr Napon Abou, sa thèse de Doctorat unique en Sciences du Langage, plus précisément sur la théorie de l’énonciation. Ses travaux contenus dans un document de plus de 600 pages (les annexes y compris) ont porté sur la « Description morphosyntaxique et sémantico-référentielle des marqueurs de la deixis personnelle, spatiale et temporelle du mooré ».

Un thème qui sort des sentiers battus

Doctorat unique en Sciences du langage : La description de la langue mooré étudiée par Zagré Dieu-Donné
Dr Zagré Dieu-Donné, Docteur en Sciences du Langage

« Toutes les langues se valent. Il n’y a pas de sous langue », croit l’impétrant pour qui la description des langues africaines, aujourd’hui à un stade embryonnaire, s’impose aux Africains comme un impératif. A en croire, Zagré Dieu-Donné, l’objectif en décrivant les langues, c’est de faire en sorte que les études puissent servir de médium pour l’enseignement et de transmission de connaissances des travaux scientifiques. Les travaux menés sous la direction du Pr Alou Kéita, ont consisté à décrire plusieurs pans de la langue mooré, langue majoritairement parlée au Burkina Faso. La description systématique des pronoms du mooré (pronoms personnels, démonstratifs, indéfinis, interrogatifs) permet de disposer de données pour la réalisation d’ouvrages de grammaire dans la langue mooré. Le système de la conjugaison a été également décrit de façon intégrale par l’impétrant.

Pour le président du jury et le directeur de thèse, le thème traité sort tout simplement des sentiers battus, avec un titre clair en adéquation avec le contenu du travail, et un bon niveau de langue. Après plus d’une heure et demi d’observations et de critiques, les membres du jury ont accepté le travail à eux présenté et attribué la mention Très honorable au désormais Docteur Zagré Dieu-Donné.

Difficultés

Doctorat unique en Sciences du langage : La description de la langue mooré étudiée par Zagré Dieu-Donné
Parents, amis et collègues venus soutenir l’impétrant

Conseiller d’éducation dans un lycée près de la ville de Koudougou (Centre-Ouest du pays), Zagré Dieu-Donné n’est pas régulièrement inscrit à l’Université de Ouagadougou. Chose pas très aisée car il a fallu, à l’entendre, jongler avec les absences à son poste et les études, pour boucler le document au bout de cinq ans. Outre la question de temps, l’impétrant dit avoir été confronté à la disponibilité des documents. « Quoi qu’on dise, nos universités sont pauvres en documentation et lorsqu’on veut être en phase avec la recherche, on ne peut pas se contenter des ouvrages qui datent de 1980 et autres. Il faut aller utiliser les ouvrages publiés depuis les années 2000. Nous étions obligés de faire des commandes à l’extérieur et je dois vous dire que les documents coûtent chers », a fait remarquer M. Zagré, lui qui confie avoir travaillé sur fonds propres, sans bourse d’étude.

Pour la suite, il espère décrocher un poste dans le domaine de l’enseignement supérieur ou de la recherche pour continuer à aborder des aspects restés en suspens dans son document tels que la temporalité des propositions subordonnées contenues dans les énoncés complexes.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lefaso.net