Diemdioda Dicko : « Il faut combattre l’ethnicisme aujourd’hui si nous voulons éviter d’autres drames demain »

32

Pour la conférence de presse hebdomadaire du Chef de file  de l’Opposition Politique (CFOP), Amadou Diemdioda Dicko et Adjaratou Sawadogo ont représenté l’opposition politique face aux Hommes de médias. Il s’est agit pour les deux leaders politiques ce mardi 9 avril 2019 de revenir sur le dialogue politique annoncé, les violences intercommunautaires, la crise du foncier et les exploits de Iron Biby.

« C’est l’opposition qui, au cours de la réunion, a insisté pour que les concertations dépassent les questions purement politiques pour prendre en compte les grandes questions touchant à la vie de la nation », a déclaré le 4ème vice-président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), Amadou Dicko sur la visite effectuée par l’opposition politique au palais de Kosyam le jeudi 4 avril 2019.

Initialement prévues pour ne prendre en compte que les questions relatives au passage à la Vème république, les discussions se sont étalées sur d’autres sujets. Amadou Dicko affirme au nom du CFOP que l’opposition politique « est prête à tout dialogue politique pourvu que ledit dialogue soit sincère et vise l’intérêt supérieur du Burkina Faso ».

Sur la question des affrontements qui ont eu lieu à Arbinda et à Zoaga, l’opposition politique par la voix du 4ème vice-président de l’UPC dit constater malheureusement que le bilan donné par le ministre de l‘administration territoriale et de la décentralisation donne raison à l’opposition politique qui avait démenti les informations données par le gouverneur de la région du Sahel.  « A Arbinda tout comme à Zoaga les tensions se sont nourries des violences précédentes. Sur ce point, nos gouvernants ont péché par inaction », a déclaré Amadou Dicko. «Il faut combattre l’ethnicisme aujourd’hui si nous voulons éviter d’autres drames demain », a-t-il souligné.

La question du foncier a été également sur la table des échanges. Prenant pour preuve, des écrits d’un journaliste du « Reporter », Amadou Dicko affirme qu’environ 2.740 hectares de terrain ont été distribués à 16 sociétés immobilières dans la commune rurale de Saaba. « Cette décision aurait été prise sur fond de corruption et de manipulation de la part de certaines personnalités tapies dans l’ombre », a-t-il martelé. Le 4ème vice-président de l’UPC attire l’attention des dirigeants et des citoyens sur cette « bombe à retardement ». 

 « Tenez-vous bien, le MPP, un parti qui se dit de gauche, suspend les lotissements pour les pauvres et autorise les lotissements pour les riches. La promotion immobilière telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui avec la bénédiction et le soutien du MPP est une menace pour la cohésion sociale. Jamais la terre n’a autant été pillée à grande échelle. Que nos enfants s’entretuent demain dans les conflits fonciers importe peu à nos gouvernants. L’essentiel c’est de s’enrichir tout de suite et maintenant avec des prête-noms »

Amadou Diemdioda Dicko

Le dernier point de cette conférence de presse était l’exploit de Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou dit Iron Biby, champion du monde de log lift de la saison 2019. « L’opposition politique est fière de Iron Biby et lui exprime toutes ses félicitations et sa fierté », a déclaré Amadou Dicko. Pour ce Burkinabè qui a soulevé 220 kilogrammes, Amadou Dicko souhaite au nom du CFOP que l’Etat burkinabè « l’honore à la hauteur de ses exploits ».

Basile SAMA

Burkina 24

Burkina24.com