Développement du Burkina : Des acteurs économiques proposent une Alternative

133

L’Alternative de veille citoyenne des acteurs économiques pour le développement de la patrie a tenu une conférence de presse ce vendredi 25 septembre 2020 pour présenter leurs solutions en vue de contribuer au développement économique du pays.

Conscients de la situation sociopolitique et économique que vit le Burkina et après des analyses profondes de la situation économique, différents acteurs de la société civile ont décidé de s’associer pour prendre leur avenir  en main.

 Les membres issus, entre autres, du secteur informel, des mines, des transports, des patriotes engagés ont présenté à la presse les différentes solutions qu’ils ont trouvées en vue de faire changer les choses. Ils sont rassemblés sous le slogan « le développement social et économique du Burkina Faso par tous et pour tous ».

Cette alternative a pour objectifs de rassembler le monde économique et social autour du patriotisme économique, du commerce équitable, de promouvoir l’encadrement des jeunes, petits et moyens commerçants, la mise en place d’un cadre de solidarité,  trouver un cadre de concertation et de dialogue social, proposer des schémas pour la relance économique du Burkina par des stratégies et des relations, d’être une force de proposition, entre autres.

Le président Saidou Koanda dit le prince affirme n’avoir pas d’ambition politique mais plutôt une vision de changer positivement le pays et mettre les expériences personnelles des membres au service des autres pour aboutir à un développement communautaire.  «Nous cherchons juste à jouer notre partition dans le développement du pays de manière honnête », a-t-il indiqué. « Je ne fais pas de la démagogie ni de la politique. Je ne suis pas en campagne pour être candidat ni maire », a-t-il ajouté plus loin.

L’Alternative a tenu à préciser que la conférence de ce jour est juste un aperçu et une manière de faire débuter logiquement les choses car Ouagadougou est le centre et il faut commencer par là. Ils ont donc donné rendez-vous le 27 septembre 2020 à la population déjà engagée de Bobo-Dioulasso pour poser les  « vrais actes » visant au développement économique du pays.

Flora KARAMBIRI (Stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici