Coopération culturelle et touristique : A l’heure de la redevabilité

16
Coopération culturelle et touristique : A l’heure de la redevabilité

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a initié le jeudi 15 octobre 2020 à Ouagadougou, un atelier de diffusion sur l’état de la coopération et de la règlementation culturelle et touristique. L’objectif de cette rencontre est de contribuer à la redevabilité des actions de coopération bilatérale et multilatérale au développement du Burkina Faso.

Il s’agit de présenter sur la période de 2019-2020, les initiatives en matière de la coopération et de règlementation sectorielle, pour susciter l’adhésion et l’accompagnement des institutions, ministères et partenaires techniques et financiers à la production des prochains rapports. Le secrétaire général du ministère de la Culture en mission, c’est Evariste Pooda, directeur général du cinéma et de l’audiovisuelle qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Les participants à l’atelier de redevabilité

Il a rappelé que l’initiative de l’élaboration du rapport analytique sur l’état de la coopération et de la règlementation culturelle et touristique est inscrite dans le programme d’activités de la direction de la coopération et des affaires juridiques du ministère. Il a poursuivi en justifiant que l’activité est fondée sur le principe de la redevabilité envers les acteurs publics et privés, directs et indirects, du secteur de la culture, des arts et du tourisme. C’est aussi selon lui, une reconnaissance des efforts structurants de coopération au développement des partenaires techniques et financiers du secteur culturel et touristique.

Evariste Pooda, directeur general du cinéma et de l’audiovisuel a présidé la ceremonie d’ouverture

Le ministère compte engranger des résultats. Il espère qu’à l’issu de l’atelier, les institutions, les ministères et les partenaires techniques et financiers auront une lecture claire et précise des actions et initiatives menées en matière de coopération et de règlementation sectorielle. Il souhaite aussi que l’ensemble des acteurs soutiennent l’initiative de production régulière de rapports sur l’état de la coopération.

Le présent rapport constitue le premier du genre d’une série que le ministère de la culture produira à intervalle régulier tous les deux ans. Les participants à l’atelier viennent du secteur privé culturel et touristique, de divers ministères de la coopération, de l’UNESCO…

Dimitri Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici