Campagne de reboisement : Le Conseil Economique et Social  met en terre 500 plants à Bissiga

78

ECOUTER

Le Conseil Economique et Social (CES) a organisé ce vendredi 7 août 2020, une campagne de reboisement à Bissiga, dans la région du Plateau Central. Cette campagne est un apport du CES dans la lutte contre les changements climatiques.

Le Conseil Economique et Social (CES) a, ce vendredi, respecté sa tradition de depuis trois ans. Celle, de faire une campagne de reboisement à Bissiga. Cette fois, ce sont 500 plants qui ont été mis en  terre.

Selon Jean Baptiste Zoungrana, Secrétaire Général du CES, cette plantation d’arbres répond à un mot d’ordre des premières autorités du pays et aussi de l’institution de contribuer au reboisement du pays, pour stopper le désert. « Elle s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale dont le  thème est : Arbre, santé communautaire et résilience climatique. Nous pensons qu’en venant reboiser, l’ensemble des conseillers du Conseil économique et social, l’ensemble des membres de l’administration apportent leur contribution au reverdissement de cette partie du Burkina qui est la forêt de Bissiga », a-t-il affirmé.


Quelques plants qui ont été mis en terre à Bissiga

Plusieurs plans ont été mis en terre, parmi lesquels figurent le baobab (Andansonia digitata) et  les épineux (Acacia nilotica). A en croire M. Zoungrana, c’est à travers les conseils des spécialistes de l’environnement que le choix a été orienté  sur des espèces locales pour mieux prendre connaissance et être en phase avec le terroir.

A cette campagne de reboisement, le gouverneur de la région du Plateau central a été représenté par Albert Zongo, Haut-Commissaire de la province de l’Oubritenga. Selon lui, le changement climatique aujourd’hui est une réalité.

 « Nous vivons cela à travers les caprices de la pluie, le réchauffement  que nous vivons tous les jours  et le CES a bien voulu répondre à l’appel du président du Faso  et accompagner cet appel. Pour les autorités de cette région, c’est une fierté de recevoir chaque fois le CES qui nous accompagne pour reverdir cette forêt », a-t-il déclaré.


Le Haut-Commissaire de la province de l’Oubritenga entrain de mettre en terre un plant

La forêt classée de Bissiga, autrefois, vaste de  4 100 hectares, est aujourd’hui limitée à 2  800 ha, après la construction du barrage et de la voie qui mène à Kaya.  Salifou Ouédraogo, Directeur provincial de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique, représentant le Directeur Régional, a donné des recommandations pour une bonne gestion de ces plants.

« On a recommandé dans le plan national de renforcement de la forestation que celui qui doit planter doit choisir les plants qui s’adaptent aux terroirs, des plants vigoureux à une taille vraiment acceptable. Pour mettre ça en terre, il faut que  le poquet où on doit placer le plan s’adapte à l’espèce parce que le trou est fonction du plant qu’on va mettre en terre», a-t-il expliqué.


Le chef du village de Bissiga a aussi mis en terre un plant au cours de la campagne de reboisement

Depuis plus de deux décennies, les efforts sont faits pour reboiser la nature et le CES depuis plus d’une décennie fait des campagnes de reboisement. La présente  campagne  a constitué la 3e année de reboisement dans la forêt de Bissiga. Après reboisement, la communauté surveille les arbres pour réfuire le taux de perdition.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici