Burkina : Trois CEG inaugurés dans le Tuy

31

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, a procédé ce samedi 16 mars 2019 à l’inauguration officielle du collège d’enseignement général (CEG) de Kongolekan, de Koumbia et du lycée de Pê dans la province du Tuy dans la région des Hauts-Bassins.

Trois établissements ont été inaugurés par le ministre de l’éducation nationale ce 16 mars 2019 dans la province du Tuy,  région des Hauts-Bassins. Le collège d’enseignement général (CEG) de Kongolekan a été réalisé par le conseil régional des Hauts-Bassins. Il est composé de quatre salles de classe, d’un bureau et des toilettes.

Avant l’inauguration ce samedi du CEG de Koumbia, c’était une salle du ministère de l’agriculture, la maison des jeunes, le siège de l’union départementale des producteurs du coton qui abritaient les élèves.  Désormais, le collège dispose de ses propres locaux, composés d’un bâtiment de quatre salles de classes réalisé sur budget de l’Etat.

Le Directeur du CEG de Koumbia, Marcel Ramdé, a fait savoir que c’est un ouf de soulagement. Il a profité poser demander notamment un bâtiment administratif car, pour le moment,  c’est  un arbre qui sert de bureau administratif.

Enfin le lycée de Pê, composé de trois blocs de salle de classe, un bureau, un magasin et le logement du proviseur réalisé sur financement de l’Etat, est la dernière infrastructure inaugurée par le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro. Selon lui, ces trois infrastructures scolaires viennent améliorer l’accès et la qualité du système éducatif burkinabè.

Burkina : Trois CEG inaugurés dans le Tuy
Stanislas Ouaro a procédé à l’inauguration du lycée de Pê

A écouter le ministre en charge de l’éducation, il était important d’inaugurer pour montrer à la population et au partenaire que malgré l’adversité, les difficultés liées aux attaques terroristes et la fronde sociale, le gouvernement arrive à réaliser des infrastructures éducatives pour booster le système éducatif.

Selon toujours Stanislas Ouaro, vu la mobilisation lors des cérémonies d’inauguration, on n’a plus besoin, dans ces régions, de faire de la sensibilisation pour que les gens partent à l’école. La population a plutôt besoin d’infrastructures et du personnel. « Les infrastructures sitôt réalisées sont déjà dépassées au regard des enfants qui ont besoin d’aller à l’école. Nous devons davantage investir dans notre système éducatif », a-t-il indiqué.

Burkina : Trois CEG inaugurés dans le Tuy
Le ministre a offert des présents aux enseignants

Les différents responsables des établissements nouvellement inaugurés ont profité présenter des doléances au ministre. Il s’agit, entre autres, du manque du personnel, des bureaux, des tables bancs, des bibliothèques, des besoins en outils informatiques pour l’impression des évaluations, de l’électricité, des forages et des latrines.

Le ministre Ouaro a fait savoir que les doléances seront examinées et progressivement, en fonction des possibilités et de l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, il travaillera à relever ces défis au fur et en mesure. Par ailleurs, pour encourager et soutenir le personnel enseignant, le ministre a offert du matériel didactique, des manuels scolaires, des jeux de maillots et des ballons.

Jules César KABORE

Burkina 24

Burkina24.com