Burkina : Rencontre d’échanges entre le secteur de l’économie informelle et le patronat

56


Le conseil national de l’Economie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a rendu une visite de courtoisie au Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) ce mercredi 7 avril 2021 au siège de la structure dirigée par Apollinaire Compaoré. Cette rencontre a été le lieu pour le CNEI-BF de présenter les membres de son bureau exécutif des 13 régions.

Le conseil national de l’Economie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) est venu prendre conseil au patronat dans le but de travailler à faire évoluer ses membres qui agissent actuellement dans l’informel. Apollinaire Compaoré, président du Patronat burkinabè a salué cette démarche. Il a encouragé les acteurs du secteur informel à toujours se au travail. Le succès, selon lui, viendra de cette abnégation au travail. « Moi j’étais aussi de l’informel. C’est pour dire que personne n’a le monopole de la réussite. Tout le monde peut réussir un jour, pour peu que l’on se donne dans le travail », conseille Apollinaire Compaoré, qui promet, au nom de sa structure, l’institution d’un fonds de soutien aux acteurs du secteur informel.

Il encourage aussi les acteurs de l’informel à toujours « être solidaires ». « Il faut aussi que les gens cessent d’être jaloux de la réussite des autres. C’est Dieu qui donne à chacun. Dieu ne va jamais venir prendre la richesse de quelqu’un pour aller la à un autre. Chacun aura pour lui », poursuit Apollinaire Compaoré.

Le président du patronat a reçu un présent des mains des acteurs du secteur informel

En effet, cette visite a aussi permis à ces acteurs évoluant dans l’informel de présenter le bureau exécutif national du Conseil national de l’Economie informelle du Burkina, représentant les 13 régions du pays. Cette jeune structure est donc venue demander le soutien du Conseil national du patronat burkinabè pour grandir. « L’économie informelle constituant une soupape sociale de par son apport en termes de création d’emplois, souffre d’un accès restreint à un ensemble de facteur productif dont le financement, les infrastructures marchandes, les équipements, les formations techniques et managériales, les débouchés commerciaux », diagnostique Salif Nikiema, président du CNEI-BF.

Une photo de famille a mis fin à la rencontre

Il a dans ce sens salué les actions entreprises par le patronat à l’endroit du CNEI-BF, surtout pendant la période de la fermeture des marchés et yaars pour lutter contre la propagation du coronavirus. « Je voudrais témoigner au nom de l’économie informelle, toute notre reconnaissance à Apollinaire Compaoré, le Patron des Patrons, qui ne cesse de multiplier les actions dans le sens d’accompagner les travailleurs de l’économie informelle à développer leurs activités », a-t-il soutenu. Il dit donc « compter encore et encore » sur l’accompagnement du Patron pour la mise en œuvre des activités du CNEI-BF déclinées dans son programme d’activités 2021.

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici