Burkina: L’Opposition récolte des fonds pour galvaniser l’armée

57

Après l’occasion manquée de 2015, le « parti du lion » affûte ses griffes en vue de la conquête du pouvoir en 2020. A l’occasion d’une Session ordinaire ce samedi 15 septembre 2018, le « roi de la jungle » a réuni ses ambassadeurs, leaders provinciaux, militants et sympathisants sous un « baobab de culte », le Centre Cardinal Paul Zoungrana de Ouagadougou, pour échanger et leur transmettre des messages.

Les messages communiqués ce 15 septembre 2018 par Zéphirin Diabré, Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), ne seront pas lus dans la salle en présence de la presse. Mais, les Hommes de médias ont eu droit à un scoop après la cérémonie d’ouverture de leur deuxième Session ordinaire 2018.

Cette prise de contact constitue par ailleurs une première Session pour le nouveau Bureau Politique National de l’UPC qui est passé de 117 à plus de 320 membres.

L’information donnée a notamment trait à la marche des forces vives de la Nation initiée par l’opposition et prévue pour le 29 septembre 2018. Le Chef de file de l’Opposition politique lance en effet une campagne de récolte de fonds afin de soutenir les Forces de défense et de sécurité. Présents ou non à la marche, tous les Burkinabè sont invités à contribuer à galvaniser les troupes.

« Dans le cadre de la manifestation du 29 septembre 2018, nous avons décidé de lancer une souscription et de demander à tous ceux qui viendront à la manifestation de préparer un petit quelque chose pour remettre à un Comité qui sera chargé de remettre aux Forces de défense et de sécurité (FDS) pour les encourager dans le travail qu’elles font. Donc, j’invite vraiment tous ceux qui viendront, même ceux qui ne pourront pas venir à la manifestation de trouver un moyen pour que cette contribution nous parvienne au niveau du CFOP afin qu’à l’issue de la marche, nous puissions donner ce qu’on aura récolté à nos vaillants soldats qui se battent de manière démunie, sans équipements sur le front de la terreur. Ce qui va sans doute les encourager et les galvaniser à continuer à se mettre aux services de la défense de la Patrie »

Séance tenante, le Président de l’UPC, Zéphirin Diabré, a saisi l’occasion pour répondre à certains de ses rivaux politiques en l’occurrence le Vice-Président de l’Assemblée nationale, Maître Bénéwendé Sankara, par ailleurs ancien Chef de file de l’Opposition politique.

« Est-ce que vous pensez vraiment que moi je vais passer mon temps à répondre à des politicards comme Maître Bénéwendé Sankara ? Je ne suis pas dans ce registre-là. Il est très connu sur la scène politique. Ça fait deux décennies qu’il est là. Il conduit un parti dont on voit là où il a pu l’amener. Il est supposé défendre une cause que l’on voit. Vraiment, je pense que quand nous avons l’occasion de nous rencontrer, parlez-moi des gens plus sérieux que ça et évoquons des questions des plus sérieuses pour la vie de la Nation », a-t-il réagi.

« Si le 29, il y a eu une casse, c’est que Simon a acheté des voyous »

Le Président de l’UPC a également dénoncé l’incapacité de la majorité à résoudre les problèmes du pays. Il invite ainsi toutes les couches sociales à participer à la marche du 29 septembre, afin de sonner le tocsin pour que le pouvoir en place se réveille.

« Des pleurnicheries de leaders politiques qui sont supposés gérer un pays et qui passent leur temps à pleurer sur ce que fait et dit l’opposition. Ils n’ont qu’à se mettre au travail et puis nous oublier. Depuis que nous avons annoncé la tenue de la marche, on sent qu’ils commencent à bouger », déclare Zéphirin Diabré, pour qui venir à la marche du 29 septembre ne veut pas dire forcément être avec l’opposition, mais qu’on est avide de changement.

« J’appelle tous ceux qui estiment que ce gouvernement ne travaille pas sérieusement à sortir massivement. Qu’ils n’aient pas peur. Il n’y aura pas de déstabilisation de quoi que ce soit. Ils me connaissent bien, ils connaissent l’opposition. Je n’ai jamais dirigé une marche dans ce pays et qui s’est terminée par une casse. Si le 29, il y a eu une casse, c’est que Simon a acheté des voyous pour qu’ils viennent le faire. Mais, ce n’est pas Zéphirin Diabré ».

Noufou KINDO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com