Burkina : « Les gens ont triché pour arriver au pouvoir mais Zéphirin Diabré est allé les féliciter », (Eddie Komboïgo)

54


L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) organise ce samedi au Palais des sports de Ouaga 2000, la cérémonie d’investiture de son candidat à élection présidentielle du 22 novembre 2020. Plusieurs autres responsables de partis politiques ont marqué leur présence à cette cérémonie.

« Un combattant, un courageux, un homme qui a montré qu’il aime son pays ». C’est ainsi qu’Eddy Komboïgo a vanté les mérités de Zephirin Diabré, président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), qui sera investi ce samedi, pour sa candidature à l’élection présidentielle de novembre prochain.

Eddie Komboïgo (à G.) et Zephirin Diabré (à D.)

« Les gens ont triché pour arriver au pouvoir mais il est allé les féliciter », a ajouté Eddie Komboïgo qui estime que « lorsque les baobab se mettent ensemble, le petit baobab qui a triché va tomber ». « Ils ont travaillé dans mon parti comme ils l’ont fait dans l’UPC pour nous diviser. Mais Dieu est Dieu. La chanson préférée est « Sampawendé nèd pa toin yé », a ajouté Eddie Komboïgo qui assure que le CDP mènera le combat commun avec l’UPC dans la conquête du pouvoir en novembre 2020.

« Oui le pays va mal. De mal en mal. Mais ce n’est pas quand la maison brûle que nous devons seulement crier au feu et attendre que la pluie tombe », a relevé Jean Hubert Bazié du Mouvement génération Zeph 2920.

« Nous devons rester nous-mêmes, garder la tête froide et dire ceci: notre candidat, celui de l’UPC, est un homme de conviction prouvé, un homme de compétences reconnu, un homme de courage, un homme de vérité, de vigueur, de vaillance, un homme de vision. Pour nous, Zephirin Diabré est un homme de responsabilité, un homme de réconciliation vraie, un homme du renouveau », a-t-il soutenu.

Des qualités qui, de l’avis de M. Bazié, convaincront le peuple à conduire Zephirin Diabré au palais de Kossyam.

Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, au nom du réseaux des partis libéraux africains, a félicité le candidat Zephirin Diabré, tout en lui transmettant la solidarité du réseau. « Les élections présidentielles et législatives sont des grands défis pour nous dans un contexte marqué par l’insécurité, la crise sanitaire », a fait savoir Gilbert Noël Ouédraogo, qui a regretté le fait que « le régime en place (ait) décidé de faire du défi sécuritaire une affaire politique », prenant pour preuve « l’échec du pouvoir en place sur le plan sécuritaire notamment ».

« Je dis au MPP, qu’ils ont suffisamment fait leurs preuves et il est grand temps qu’ils libèrent le plancher du Palais pour les libéraux », a lancé Gilbert Ouédraogo, avant d’ajouter : « Imaginez un temps soit peu, l’Alliance entre l’éléphant et le lion dans notre arène politique…, rien ne peut leur résister ». A ceux d’en face, poursuit-il : « je voudrai leur dure qu’ils ont en face d’eux, des éléphants et des lions ».

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici