Burkina : Le PUR veut purifier la scène politique

295

L’assemblée générale constitutive du parti Progressistes unis pour le renouveau (PUR) a eu lieu le samedi 28 avril 2018 à Ouagadougou. Le PUR se réclame d’obédience sankariste.

Le parti Progressistes unis pour le renouveau (PUR) a tenu son assemblée générale constitutive ce samedi 28 avril 2018 au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC). Un bureau de 23 membres a été élu pour conduire le parti à sa première assemblée générale qui aura lieu en 2019. Le PUR est dirigé par Wahir Justin Somé,  démissionnaire de l’Union pour la renaissance/ Parti sankariste (UNIR/PS).

Selon lui, la vision de la formation politique est celle d’un Burkina nouveau, un parti en harmonie avec son peuple, qui tourne radicalement le dos à tous les modèles qui lui ont été imposés pour oser inventer son avenir et qui est dirigé par des hommes et femmes intègres.

Pour lui, le parti est né après avoir constaté que la majorité des Burkinabè ne sont plus satisfaits « d’une classe politique qui reste bloquée sur les mêmes personnes et leurs offres politiques inadaptées depuis plus d’une trentaine d’années ». Il affirme que la situation actuelle appelle à un sursaut patriotique afin de redonner confiance et espoir au peuple en mal de sa classe politique.

Quant au logo du parti, Wahir Justin Somé affirme qu’ils ont opté pour un cheval blanc qui symbolise la pureté. « Nous voulons une rupture et laver tout ce qu’il y a de négatif laissé par la classe politique », dit-il.

Quant à savoir si le PUR sera de l’opposition ou de la mouvance, le président demande  que l’opinion publique attende leur déclaration qui ne saurait tarder.

Justin Somé s’est prononcé sur sa démission qui n’a pas encore été acceptée par le président de l’UNIR/PS. Pour lui, on adhère librement à un parti politique et il affirme s’être retiré du bureau du secrétariat exécutif national lors du dernier congrès car n’étant plus en accord avec la trajectoire prise par le navire dirigé par Me Bénéwendé Sankara, qui, il faut le rappeler, a rallié la majorité au pouvoir à l’issue de la présidentielle de 2015.

Aimé KPODA

Pour Burkina24

Burkina24.com