Burkina : L’allaitement maternel exclusif prôné par le ministère de la santé

29

ECOUTER

Le ministère de la santé a fait une présentation du contenu de la campagne « plus fort avec le lait maternel uniquement » ce lundi 10 aout 2020 à Ouagadougou.

L’allaitement maternel exclusif pour les enfants de zéro à six mois comporte de nombreuses vertus. C’est s’inscrivant dans ce contexte, que le ministère de la santé du Burkina Faso, à l’instar de la Côte d’Ivoire, a souscrit à la campagne « plus fort avec le lait maternel uniquement ». Cette campagne a été lancée le 29 juin 2020 et a pour but d’augmenter le taux d’allaitement exclusif,  de 59% en 2019, à 65% en 2021.

Pour le ministre en charge de la santé, le professeur Claudine Lougué, cette campagne trouve toute sa pertinence au vu des objectifs poursuivis et de sa pertinence dans les pays de l’Afrique. « C’est une campagne qui s’inscrit dans un cadre global de réponse régionale au taux élevé de retard de croissance en Afrique de l’Ouest et du Centre causé en grande partie par la pratique insuffisante de l’allaitement maternel exclusif dans les pays de la sous-région en plus de l’inadéquation de l’alimentation de complément », a-t-elle dit.

Augmenter le taux de l’allaitement exclusif au Burkina Faso

A en croire les propos du professeur Claudine Lougué, sur quatre nourrissons, dix reçoivent d’autres liquides au cours de leur premiers mois de vie. Le principal liquide donné par les mamans est l’eau qui est l’un des facteurs important qui freine l’allaitement exclusif du bébé.

Estelle Bambara, directrice de la nutrition au ministère de la santé, a expliqué que cette campagne, qui coûte 560 000 000 de FCFA, va s’étendre sur une année. Elle a pour but de croître le taux de l’allaitement exclusif, et surtout de lutter contre les croyances sociales qui ont la peau dure et tardent à quitter les habitudes.

Les outils utilisés pour atteindre ces buts, sont des séances de plaidoyer auprès des agents de santé, des décideurs politiques, des responsables coutumiers. Il est donc question de sensibiliser sur les bienfaits de l’allaitement maternel exclusif à la demande.

Pour booster l’accompagnement des journalistes, qui ont une grande place dans la mise en œuvre de cette campagne, le ministère de la santé prévoit récompenser les meilleures productions journalistiques sur la question.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici