Burkina : La santé par les plantes au menu d’un panel sur le thème de la JNA 2020

68


Le Programme thématique de Recherche sur les Changements climatiques du CAMES (PTR/CC) a organisé le vendredi 14 août 2020, à Ouagadougou, un panel sur le thème de la 2e édition de la Journée Nationale de l’Arbre (JNA) à savoir : « Arbre, santé et Résilience Climatique ». Objectif, partager la conviction que toute action favorisant la gestion durable des ressources naturelles et environnementales au Burkina Faso conduit au développement durable. Pour ce faire, trois thèmes ont été développés à savoir : « Importance de l’arbre pour l’homme et son environnement », « Intervention de l’arbre dans les soins de santé humaine et animale » et « Rôle de l’arbre dans la résilience au Changement climatique ».

Au Burkina Faso, selon les données du ministère en charge de l’environnent, de milliers d’hectares de terres sont perdues chaque année sous plusieurs effets, climatiques et anthropologiques. Cette situation compromet dangereusement le développement du pays.

C’est dans l’optique d’essayer de renverser cette tendance que « les chercheurs du PTR/CC se sont regroupés entre eux pour échanger, réfléchir et voir comment améliorer la gestion de l’arbre qui pourvoie à l’Homme à travers ses vertus sur le plan médicinal, alimentaire, cosmétique et artisanal », selon la coordonnatrice du PTR/CC, Mamounata Belem.

Mamounata Belem, coordonnatrice du PTR/CC

Tout en informant qu’un seul arbre peut fournir toutes ces vertus, Mme Belem a signalé la nécessité de bien gérer les arbres afin de garantir leur survie. Ainsi, elle a fait savoir qu’à travers ce panel, les chercheurs veulent s’investir pour voir comment contribuer à chercher des voies et moyens pour améliorer la gestion de l’arbre d’abord, voir les écosystèmes qui sont vraiment menacés avec le changement climatique et les pressions anthropiques qui vont grandissant dans le pays.

Des résultats attendus aux sortir du panel

« Les échanges nous permettront de peaufiner, de renforcer les connaissances des uns et des autres et toucher du doigt divers problèmes », a relevé la coordonnatrice, et d’ajouter que par exemple, l’intervention sur le thème concernant le rôle de l’arbre dans la médecine traditionnelle humaine et animale dans deux zones climatiques différentes permettra de voir avec les changements climatiques, comment l’arbre agit dans le Sahel ou dans le Sud du pays. Pour elle, en abordant également la question portant sur le rôle de l’arbre dans les paysages agraires, cela permettra aux panelistes de voir ce que l’arbre apporte dans les champs, tout en protégeant les cultures et en répondant aux besoins des populations.

Remise symbolique de plante au SG du CAMES

Le professeur André Jules Ilboudo, représentant le ministre en charge de l’enseignement supérieur, a fait savoir dans le même sens, que « toute perturbation de la biodiversité et de nos écosystèmes entraine des scénarii catastrophiques comme l’évènement du Covid-19 qui vient nous rappeler et nous tenir en veille afin de préserver les biens environnementaux ».

M. Ilboudo n’a pas manqué de rappeler l’importance de la tenue du panel qui, selon lui, vient à point nommé au vue de l’importance considérable que regorge l’arbre. Il a alors rassuré que les résultats qui sortiront des échanges seront pris et analysés comme il se doit afin que des actions concrètes puissent être menées sur le terrain pour la préservation de la biodiversité.

Hervé Kinda (Stagiaire)

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici