Burkina : Grève « d’avertissement » des enseignants le 18 avril

64

La coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a annoncé une grève de 24 heures à compter du jeudi 18 avril prochain. Pierre Zangré, responsable à la commission presse de la CNSE, joint au téléphone par Burkina24 ce lundi 8 avril 2019, a fait savoir que c’est une grève d’avertissement au gouvernement.

Le 27 janvier 2018, le gouvernement, représenté par Pengdwendé Clément Sawadogo, ministre de la fonction publique d’antan et la coordination nationale des syndicats de l’éducation, avaient signé un protocole d’accord à l’issue d’environ 4 mois de grève.

Les négociations avaient porté sur la plateforme de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE). Il s’agissait, entre autres, de l’adoption d’un statut valorisant au profit des personnels de l’éducation et de la recherche, de l’amélioration de l’accès à l’éducation et des conditions de travail pour une efficacité du système éducatif et la revalorisation de la fonction enseignante.

Pierre Zangré, secrétaire général du syndicat national des encadreurs pédagogiques du premier degré et responsable à la commission presse de la CNSE, a fait savoir qu’il est annoncé une grève de 24 heures suivie d’une marche le 18 avril prochain sur le territoire national.

Pour lui, cette grève vise à protester contre la lenteur constatée dans la mise en œuvre du protocole d’accord et du statut valorisant du personnel de l’éducation et de la recherche. A écouter Pierre Zangré, à l’issue de cette grève, si le gouvernement ne réagit pas, les syndicats vont envisager d’autres mesures.

Jules César KABORE

Burkina 24

Burkina24.com