Burkina Faso : Le Maracaña 2020 de la « Génération consciente » rend hommage à Yannick Sankara

154

ECOUTER

La 7e édition du tournoi Maracaña de la « Génération consciente » a été lancée ce lundi 10 août 2020 à Ouagadougou.

« Réunir la jeunesse autour du sport » ! C’est le crédo de cet évènement sportif qui rend cette année hommage à l’initiateur du tournoi, Yannick Sankara, arraché à l’affection des siens.

Cet ancien journaliste aux Editions Le Pays et promoteur de l’agence de presse et de communication Afriyelba a, en effet, poussé son dernier soupir le 19 février 2020 en terre d’Eburnie dans un tragique accident, en compagnie de Issouf Bonkoungou, fils du richissime patron du groupe EBOMAF.

« Aujourd’hui, nous sommes à la 7e édition qui malheureusement se tient sans lui. Pour le frère qu’il a été, pour l’ami qu’il a été, pour l’exemple qu’il a donné et pour le chemin qu’il a tracé, l’édition de 2020 du tournoi lui sera entièrement dédiée », foi de Mamadou Yougos Koné, arbitre international de Maracaña et porte-parole du comité d’organisation.

« Derrière ce projet rassembleur, ce sont des jeunes engagés qui donnent chaque année de leur temps, de leur énergie. Des difficultés, nous avons connues, mais nous avons toujours travaillé en tandem à les surmonter. Ce qui a valu au tournoi de se positionner comme un évènement majeur et mobilisateur. Mais, s’il y a bien une personne qui s’est donnée corps et âme pour que le tournoi Maracaña Génération consciente mobilise tant et fait des émules, c’est bel et bien Yannick Sankara malheureusement arraché à notre amour si tôt. Nous entendons faire en sorte que son œuvre perdure à jamais et que l’exemple de Yannick Sankara, jeune intrépide, battant, courageux et fédérateur inspire plus d’un pour l’épanouissement de la jeunesse »
(Mamadou Yougos Koné)

« Yougos » a invité la population de Ouagadougou à prendre part massivement à ce tournoi placé sous le parrainage de l’international Burkinabè Bertrand Traoré. Rendez-vous est donc pris du 15 août au 5 septembre 2020 au terrain du Complexe scolaire Wend Lamita sis au quartier Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou où 24 équipes courront derrière le ballon rond.

Dans le cadre de ce tournoi, il est prévu notamment des messes de requiem, un dépôt de gerbes de fleur au cimetière de Gounghin, un concert gratuit, un match de gala entre l’équipe des anciens internationaux et celle des amis de Yannick Sankara, avant la grande finale.

Un appel a, par ailleurs, été lancé afin de soutenir Afriyelba, le « bébé » laissé par son défunt initiateur.  « Afriyelba a besoin du soutien de tous les fils et filles du Burkina Faso. Il faut l’aider à grandir comme le souhaitait Yannick Sankara. Toute la famille tient à remercier les personnes qui apportent un appui au projet », s’est prononcé le cousin de Yannick Sankara, Hermann Sankara, au nom de la famille du regretté.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici