Burkina Faso : D’anciens élèves de l’ex-LTO à l’école de la protection des données personnelles 

92

Un atelier de sensibilisation sur la protection des données personnelles et de la vie privée a été organisé par la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), le samedi 22 août 2020 au bénéfice d’anciens élèves du Lycée technique national Sangoulé Aboubacar Lamizana, ex Lycée technique de Ouagadougou (LTO).

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a organisé un atelier de sensibilisation sur la protection des données personnelles et de la vie privée ce samedi 22 août 2020. Cet atelier a été organisé en faveur d’anciens élèves du lycée technique national Sangoulé Aboubacar Lamizana, ex Lycée technique de Ouagadougou (LTO).

La rencontre a permis d’informer et de sensibiliser les anciens élèves de l’ex LTO, de 1966 à 1990, sur le cadre juridique et institutionnel en matière de traitement des données personnelles et sur la nécessité de protéger leur vie privée.

Avec l’utilisation accrue des technologies de l’information et de la communication à travers l’internet, Margueritte Ouédraogo Bonnané, présidente de la Commission de l’informatique et des libertés estime qu’« il est indispensable que les aînés comprennent et mesurent les enjeux réels et combien évolutifs, liés à la protection des données personnelles et de la vie privée ».

Consciente des avantages et des méfaits également des données informatiques (réseaux sociaux surtout), elle a attiré l’attention des hommes et surtout des femmes à se protéger et éviter de poster des images obscènes sur internet car une fois lancées, elles ne sont plus récupérables.

L’activité a été bien accueillie par les participants du jour, parmi lesquels, Mme Rosine Kibora, présidente de l’amicale des anciens élèves de l’ex LTO. Elle se dit reconnaissante envers la CIL pour cette initiative qui leur permettra, a-t-elle déclaré, d’acquérir des connaissances en matière de protection de données sur internet, notamment sur les réseaux sociaux.

Tout comme la présidente de la Commission de l’informatique et des libertés, Mme Rosine Kibora a attiré l’attention de ses camarades  à prendre des précautions pour éviter toute fuite sur Internet.  

Les participants, à l’issue de l’atelier, ont pu acquérir l’assimilation du cadre juridique et institutionnel du traitement de l’information et la connaissance des inconvénients des TIC. 

Mariam NIGNAN (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici