Burkina: 45 femmes retirées de rue formées et équipées dans le domaine de l’élevage

41


La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo)Marchal a procédé ce mardi 27 avril 2021, à la remise de kits et de fonds de roulement à plus d’une quarantaine de femmes retirées de la rue.

Le ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a entamé une opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue.

« Cette opération qui avait pour but de protéger les enfants et de permettre aux femmes d’être des actrices du développement de notre pays a connu des résultats tangibles qui ont permis à mon département de former 202 femmes qui arpentaient, pour des faits de mendicité, les rues des villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso », a expliqué Marie Laurence Ilboudo/Marchal.

La ministre Marie Laurence Marchal/ Ilboudo a exhorté les femmes bénéficiaires à faire bon usage des kits mis à leur disposition

Sur un effectif de 202 femmes formées, 126 ont déjà été équipées. 31 femmes bénéficiaires seront également équipées dans les jours à venir à Bobo-Dioulasso, a affirmé la ministre Marchal/Ilboudo.

Chaque femme a reçu un kit composé de deux abreuvoirs, deux mangeoires, deux couvoirs, un coq, cinq poules, un sac de 50kg d’aliments pour volaille et un fond de 80.000FCFA.

« Elles sont 45 femmes et ont été retirées des rues de la ville de Ouagadougou au cours de l’année 2020. Elles ont été sensibilisées et ont adhéré à nos propositions de quitter la rue en contrepartie du financement d’une activité génératrice de revenu », indique la ministre.

Elle dit être satisfaite du travail abattu par son département au regard du taux de succès engrangé. « Je vous informe que sur les 126 femmes qui ont déjà été installées, le taux de succès est de 70% », se réjouit Laurence Marchal/Ilboudo.

Des aliments pour volaille, des abreuvoirs, mangeoires, etc. ont été offerts aux femmes retirées de rue…

Aimée Ouattara, représentante des femmes retirées de rue, traduit sa reconnaissance et sa gratitude à la ministre de la femme. « Vous nous avez retirées de la rue pour cause de mendicité avec nos enfants. Nous avons été accueillies, hébergées, nourries et formées sur les modules de leadership, d’agriculture et la gestion d’entrepreneuriat », a-t-elle dit.

Ces femmes disent être bien outillées pour mettre en pratique leurs connaissances et être des modèles pour les autres femmes qui se trouvent toujours dans la rue. « Cette cérémonie vient témoigner l’engagement et l’attachement de la ministre pour le bien-être de toutes les femmes du Burkina Faso », ajoute-t-elle.

Aimée Ouattara a profité de l’occasion pour solliciter l’accompagnement de la ministre pour la scolarisation de leurs enfants. Elle a aussi remercié toute l’équipe d’encadrement qui, a l’en croire, ne se lasse jamais de les écouter tout en leur apportant le réconfort.

La ministre a invité ces « braves femmes » au respect de leurs engagements et à faire bon usage du matériel et des fonds mis à leur disposition.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici