Bobo-Dioulasso : Les étudiants reclament la réouverture du RU

37

La coordination de la Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESIBF) a organisé un mouvement d’humeur le jeudi 14 janvier 2021 pour réclamer la réouverture du Restaurant universitaire de Bobo-Dioulasso. Selon le Directeur du service indexé, le restaurant était déjà ouvert.

Des étudiants de la cité universitaire ont manifesté leur mécontentement par rapport à la fermeture de leur restaurant. « Nous voulons la réouverture du Restaurant universitaire », clame le coordinateur de la Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso, Moussa Maïga. Selon le Directeur régional du Centre régional des œuvres universitaires de Bobo (CROUB) Siaka Sanogo, cette manifestation n’avait pas sa raison d’être. « Ils ont enfoncé une porte déjà ouverte car le restaurant est déjà réouvert », dit-il.

Les étudiants ont mangé sans payer

Revenant sur les circonstances de la suspension des services de restauration, il affirme que c’est à l’issue des élections du président de la cité que des étudiants ont « envahi » le bureau alors en réunion avec les membres de son personnel autour de 10h. Avant de se faire servir gratuitement au RU. « Nous ne pouvions pas les recevoir parce que nous étions en réunion. Après leur départ, ils ont obligé le service de restauration à les servir sans ticket. Voila pourquoi nous avions suspendu les services du CROUB», explique-t-il.

Les élections à la source du désaccord

Même si Moussa MaÏga reconnait ces faits, il n’en demeure pas moins qu’il dénonce un manque de transparence dans l’organisation des élections. Pour preuve, « l’administration a téléphoné à un des candidats pour lui demander d’apporter des informations complémentaires devant conduire à la validation de son dossier alors que cette même chance n’a pas été accordée aux autres », confie-t-il.

Mais le Directeur du CROUB est formel, « aucun membre de la commission n’est mêlé à cet appel. Cette erreur est plutôt imputable à un agent du service. Et on aurait tout annulé si le candidat en question avait réussi à faire valider son dossier », dit-il.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici