Bénin: bataille judiciaire autour de la détention de Komi Koutché en Espagne

103

Les avocats de l’opposant béninois Komi Koutché ont déposé hier, mardi 8 janvier, une demande de liberté provisoire. L’ancien ministre d’État chargé de l’Economie et des Programmes de dénationalisation sous la présidence de Boni Yayi est actuellement détenu à la maison d’arrêt de Madrid en Espagne. Maître Luis Chabaneix, avocat franco-espagnol de Komi Koutché, dénonçait une procédure truffée selon lui d’irrégularités. Il affirmait que le mandat d’arrêt qui avait permis l’arrestation de son client avait été révoqué en avril, deux jours après son émission. Faux rétorque l’avocat de l’Etat béninois.

« Il n’y a jamais eu de mandat révoqué, déclare Me Max d’Almeida, interrogé par notre correspondant. Parlant de révocation, d’ailleurs, il faut le dire en termes impropres. En matière de mandat d’arrêt, on parlera plutôt d’une mainlevée de mandat et je les mets en peine de me prouver une quelconque décision d’un juge ayant prononcé la mainlevée de ce mandat.

Deux conditions pour que ce mandat puisse avoir épuisé ses effets : d’abord qu’il ait été exécuté ou alors que le juge d’instruction qui a décidé de ce mandat ait abouti à une ordonnance de non-lieu. Ce qui n’est pas le cas en ce moment.

Et c’est à bon droit, d’ailleurs, que les autorités espagnoles ont permis l’arrestation de ce fugitif. En matière d’Interpol il y a tout un délai qui justifie que c’est seulement en décembre que les autorités espagnoles ont pu effectivement procéder à l’arrestation de monsieur Komi Koutché. Il n’y a rien d’anormal à la chose, c’est des délais normaux… On étudie le dossier, Interpol a fait son travail et ça a abouti à son arrestation ».

Ancien ministre de la Communication puis ministre d’État en charge des Finances et des Programmes de dénationalisation sous le régime de Thomas Boni Yayi (2006-2016), Komi Koutché est une figure de l’opposition béninoise. Il est poursuivi pour sa gestion du Fonds national de micro-crédit qu’il dirigeait.

Lors de son arrestation à la mi-décembre à Madrid, il était en transit en Espagne, en provenance de Dakar, et devait se rendre à Paris pour animer un meeting de l’opposition béninoise. Il est actuellement détenu à la maison d’arrêt de la capitale espagnole.

Ses avocats, qui ont déposé hier une demande de liberté provisoire, dénoncent une procédure truffée d’irrégularités, évoquant notamment le fait que le mandat d’arrêt international invoqué pour l’arrestation de Komi Koutché avait été révoqué deux jours après son émission.

CamerounWeb.com