Banques et établissements financiers : Bientôt des Journées nationales de la monétique

321
Banques et établissements financiers : Bientôt des Journées nationales de la monétique

L’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF) tiendra les Journées nationales de la monétique, les 10 et 11 mai 2019 à Ouagadougou, sous le thème « Contribution de la monétique à l’inclusion financière ». L’activité a pour objectif de sensibiliser les populations à l’usage des paiements électroniques.

La première édition des Journées nationales de la monétique se tiendra au pavillon Soleil levant du SIAO, les 10 et 11 mai prochains, avec pour objectif d’amener les populations à intégrer désormais les paiements électroniques dans leurs habitudes. La monétique est un facteur clé de l’inclusion financière, a justifié le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF), Martial Kpakpovi Gueh-Akue.

La structure se fixe comme objectif d’atteindre un taux d’inclusion financière de 80% via la monétique. Pour ce faire, il s’agira de rendre possibles les services bancaires via les téléphones portables, les Guichets automatiques de banque (GAB), les Terminaux de paiement électronique (TPE). Le président de l’APBEF a d’ailleurs annoncé l’arrivée prochaine des GAB intelligents.


Au menu de ces deux jours de rencontre, il est prévu des séminaires qui évoqueront l’état des lieux de services bancaires, des conférences et des expositions des banques et de leurs partenaires. « Il s’agira pour nous de faire, pendant deux jours, le point des avancées innovantes en matière de monétique au Burkina Faso avec des experts venus de tous les pays de l’UEMOA, des représentants de la Banque centrale et d’apprécier ce qui est fait aujourd’hui en termes de transformation digitale », a renchéri Martial Kpakpovi Gueh-Akue.

Transporter les services bancaires vers les clients

La monétique est la concaténation de deux mots : la monnaie et l’électronique. « Si le thème de cette édition porte sur la monétique comme facteur d’inclusion financière, cela signifie que le service bancaire devra se déporter auprès des clients », a ajouté le président de l’APBEF. Et pour cela, « nous passons par la modernisation pour pouvoir payer les services bancaires dans les villages les plus reculés ».

Le Burkina Faso a un taux de bancarisation monétique estimé à 79%, sur une population de deux millions de comptes bancaires. Le taux de bancarisation de 20% au Burkina Faso est l’un des plus importants de la sous-région. L’ambition de l’APBEF est désormais d’atteindre 40% de taux de bancarisation.

Mariam Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici