Banque mondiale: l’Américain David Malpass nommé président

47

L’Américain David Malpass est le nouveau Président de la Banque Mondiale.  Avant d’accéder à cette responsabilité, il a été le conseiller économique principal du président Donald Trump des États-Unis.

La nomination de David Malpass à la présidence de la Banque Mondiale le samedi 06 avril 2019 suscite déjà des débats au sein de l’institution financière internationale. En effet,  David Malpass est réputé pour être très critique envers la Banque Mondiale et l’on craint qu’il ne cherche à réduire son intervention dans le financement du développement.

David Malpass, anciennement économiste à la banque d’investissement Bear Sterns, avait toujours reproché à la Banque mondiale ainsi que d’autres institutions multilatérales telles que le Fonds monétaire international (FMI) leur caractère « intrusif » et leur « inefficacité ».

Les États-Unis détiennent 16 % des droits de vote au conseil d’administration et ont traditionnellement choisi le leader de la Banque mondiale. L’Américain David Malpass en tant que candidat unique a obtenu l’approbation unanime du conseil d’administration de l’institution, qui compte 25 membres.

David Malpass remplace son compatriote Jim Yong Kim, qui a rendu le tablier en janvier 2019 en annonçant sa démission alors que son second mandat devait expirer en 2022.

Fondée en 1944 en même temps que le FMI, la Banque Mondiale a pour mission de réduire la pauvreté dans le monde en finançant des projets de développement. Selon une règle tacite bien connue, la direction de la Banque mondiale est assurée par un Américain tandis que le FMI est dirigé par un Européen.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC

Burkina24.com