Afrique : Des porteurs de projets burkinabè en compétition

151

La fondation Ouest-africaine pour l’entreprenariat et l’innovation (WAEIF) et Hub Africa ont organisé la compétition régionale des projets des promoteurs burkinabè dénommée « African Pitch Roadshow », ce jeudi 19 avril 2018 à Ouagadougou.

« African pitch roadshow » est une compétition, entre les porteurs de projets et les startups africains, devant un jury composé de personnalités et experts aguerris. La compétition consiste essentiellement sur un pitch par lequel chaque candidat démontre la pertinence de son projet.

Cette compétition est organisée par West african entrepreneurship and innovation foundation ou la fondation Ouest-africaine pour l’entrepreneuriat et l’innovation (WAEIF) et « Hub Africa » qui est une plateforme des investisseurs et des entrepreneurs en Afrique basée au Maroc. 6e édition du genre, c’est une première au Burkina Faso qui a été rendue possible par le Système des Nations Unies.

« En facilitant l’organisation pour la première fois de l’[African Pitch roadshow] au Burkina Faso, il s’agit pour le système des Nations Unies, de contribuer à la dynamique en cours dans le pays en matière de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et à connecter les entrepreneurs burkinabè avec leurs pairs d’autres pays, dans le cadre de l’échange Sud-Sud », a fait comprendre la coordonnatrice Résidente du système des Nations Unies, Metsi Makhetha.

Afrique : Des porteurs de projets burkinabè en compétition
La cérémonie d’ouverture de la compétition régionale des projets des promoteurs burkinabè

Elle reste convaincue que cette compétition offrira aux porteurs de projets burkinabè l’opportunité de valoriser leur savoir-faire, d’intégrer un réseau mondial de conseillers et d’investisseurs potentiels. Le ministre en charge de la formation et de l’insertion professionnelle, Smaïla Ouédraogo, a salué l’initiative.

A l’écouter, au Burkina Faso ce sont 382 jeunes porteurs de projets qui se sont engagés pour cette compétition. Ainsi, 16 projets ont été présélectionnés. Au niveau régional, ce sont trois candidats qui participeront à la grande finale qui se tiendra en mai 2018 à Casablanca au Maroc.

Pour Smaïla Ouédraogo, les autres projets qui ne vont pas faire l’objet de présentation au Maroc seront accompagnés au niveau national. Par ailleurs, le commissaire général de la plateforme des investisseurs et entrepreneurs en Afrique dénommée Hub Africa, Alioune Gueye, a fait savoir que cette compétition a été initiée dans plusieurs pays africains.

Pour lui, les 3 lauréats burkinabè vont rejoindre au Maroc les 30 autres qui ont été sélectionnés dans 10 pays. Avant la grande finale, selon Alioune Gueye, les candidats vont bénéficier des formations, des renforcements de capacité afin de valider le modèle économique, l’ouverture d’un réseau de partenaires financiers et de renforcement des potentialités des projets.

A la fin de cette compétition, les lauréats bénéficieront d’une incubation à Singapour, de mentors de haut niveau et de conseils des banquiers.

Jules César KABORE

Burkina24

Burkina24.com