70 ans de la Chambre du commerce : L’entrepreneuriat féminin en question

103

A l’occasion de son 70e anniversaire, la Chambre de Commerce du Burkina met un accent sur l’entreprenariat féminin. Un forum a été initié à ce sujet ce vendredi 14 septembre 2018 à Ouagadougou pour magnifier les femmes chefs d’entreprise et susciter l’émulation au sein des  plus jeunes. Pour l’occasion, deux études ont été menées. Ce sont notamment l’état des lieux sur l’entreprenariat féminin et un livre sur le top 100 femmes entrepreneures au Burkina.

Les femmes burkinabè, bien que citées comme les plus entreprenantes dans le monde (30,2%) avec l’Equateur,  selon l’étude sur l’état des lieux de l’entreprenariat féminin au Burkina menée par la Chambre du commerce et de l’industrie,  l’entreprenariat féminin reste encore au stade embryonnaire. Seulement 21% de création d’entreprises formelles sont faites par les femmes.

Le forum sur l’innovation en faveur des femmes chefs d’entreprise en ce jubilé de platine de la Chambre de commerce, se tient en ce sens mais veut aussi saluer le mérite et magnifier les femmes battantes.

Il est également une opportunité pour les opérateurs économiques de marquer un arrêt pour s’informer sur les efforts, les activités et le rôle que jouent les femmes dans l’environnement économique.

Il se veut par ailleurs un cadre de promotion des offres des services d’appui aux initiatives des femmes et une vitrine pour les structures d’appui financier et non financier offrant des services aux femmes entrepreneures.  Un site web www.femme-entreprendre.bf est désormais disponible pour les femmes qui désirent des conseils ou entreprendre ou formaliser leur entreprise.

Convaincue qu’aucun développement n’est possible en laissant de côté plus de 50% de sa population, les femmes pour le cas du Burkina, la ministre de la femme, de la famille et de la solidarité nationale, Hélène Marshall a laissé entendre que le gouvernement met en œuvre des actions stratégiques multiformes pour faire passer le taux des femmes propriétaires d’entreprises de 21% en 2015 à 50% en 2020.

Pour ce faire, les conclusions des travaux du forum sont attendues pour la  création d’un centre d’accompagnement des femmes en l’entreprenariat afin de booster ce chiffre.

Par ailleurs, un répertoire du top 100 des femmes chefs d’entreprises a été édité par la Chambre du commerce. Adja Mamounata des établissements «Velgda», s’illustre en tête avec un chiffre d’affaire de plus de 17 milliards de F CFA.

Valérie Kaboré, membre du bureau consulaire, a proposé de décorer ces femmes. Ce qui ne tombera pas dans l’oreille du sourde. La marraine des entrepreneures, Sika Kaboré, par ailleurs épouse du chef de l’Etat, de prendre l’engagement de soumettre la question à qui de droit. Mais auparavant, elle a félicité ces dernières d’avoir su écrire leur nom dans « ce monde de requins».

Le forum prendra fin avec une soirée gala pour célébrer ces femmes chefs d’entreprises.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com