38e session de la CONFEJES : Le Burkinabè Alexandre Yougbaré candidat au poste de secrétaire général

32

La 38e Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) a ouvert ses portes ce mardi 23 février 2021 à Ouagadougou au Burkina Faso. Au cours de cette session, la Conférence compte engager d’importantes reformes institutionnelles. Elle refermera ses portes le 27 février 2021 avec l’élection d’un secrétaire général en remplacement de l’ancien, décédé en août 2020.

Après Marrakech au Maroc en mars 2019, c’est au tour du Burkina d’accueillir la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES). L’ouverture des travaux est intervenue dans l’après midi du mardi 23 février 2021.

Après 50 ans d’existence, la CONFEJES doit faire preuve d’agilité afin de répondre aux défis présents et futurs en apportant des réponses appropriées à la jeunesse, au risque de voir son leadership contesté. Cette 38e session qui se tient à Ouagadougou est donc une aubaine pour cette institution de redorer son blason surtout qu’elle a été frappée par le décès son secrétaire général, Boureima Ali Harouna, au mois d’août 2020.

Les experts des États membres sont invités à écrire une nouvelle ère de la CONFEJES

Le secrétaire général par intérim, Madibo Traoré, a indiqué que les programmations de la CONFEJES de 2020 ont été durement éprouvées du fait de la pandémie du Covid-19. Cette situation particulière et inédite, a-t-il poursuivi, a eu un impact sur l’institution et les a obligés à fonctionner autrement. « Nous avons adopté le télé travail depuis la mi-mars 2020 pour assurer la continuité de nos missions auprès des Etats et des gouvernements membres », a affirmé le secrétaire général par intérim. Pour terminer ses propos, M. Traoré à laissé entendre que cette session est une chance pour montrer a tous que l’institution n’a pas cédé. Au contraire, elle a tenu face aux aléas du destin grâce au soutien de tous.

Comme il fallait s’y attendre, l’ombre de feu Boureima Ali Harouna, ancien secrétaire général, a plané sur l’ouverture de la présente session. M. Traoré a exhorté les participants à l’avoir dans leurs pensées, à une prière pour le repos de l’âme du regretté. « Le dévouement et la persévérance de notre secrétaire général ainsi que les valeurs de courage et d’abnégation auxquelles il nous a habitués ces dernières années, sont celles qui ont contribué à la résilience de notre institution », a-t-il déclaré.

La CONFEJES appelée à renforcer ses actions en faveur de la promotion de la jeunesse

Pour le ministre burkinabè de la Jeunesse, de la Promotion de l’entrepreneuriat et de l’Emploi, Salifou Tiemtoré, la jeunesse de la plupart des Etats membres de la CONFEJES représente une part importante de la population active en âge de travailler. A son entendement, elle devrait constituer un atout pour le développement économique de ces pays. Malheureusement, cette ressource abondante est confrontée à de problèmes transversaux tels que l’accès limité à une éducation de qualité, à l’emploi décent et durable, à la santé et aux finances.

Le ministre en charge de la Jeunesse, Salifou Tiemtoré, a appelé le CONFEJES à renforcer ses actions en faveur de la promotion de la jeunesse

C’est pourquoi le ministre Tiemtoré a appelé la CONFEJES à renforcer ses actions en faveur de la promotion de la jeunesse pour plus d’impact dans les pays membres. « Avant de clore mon propos, je fonde l’espoir que la 38e session ministérielle de la CONFEJES soit le début d’un nouveau cinquantenaire plein d’espoir et d’avenir pour la promotion de la jeunesse et des sports », a-t-il terminé.

La 38e session de la CONFEJES refermera ses portes par l’élection du nouveau secrétaire général. Trois candidats sont en lice dont le Burkinabè Alexandre Yougbaré.

Obissa Juste MIEN

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici