21e conférence des agents comptables des EPE : L’informatisation de la tenue comptable au cœur des échanges

62
21e conférence des agents comptables des EPE : L’informatisation de la tenue comptable au cœur des échanges

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, a procédé, le mardi 11 août 2020, au lancement des travaux de la 21e Conférence annuelle des agents comptables des établissements publics de l’Etat (CACEPE). Pour cette session, les agents comptables passent en revue l’informatisation de la tenue de la comptabilité dans les Etablissements publics de l’Etat (EPE), en particulier le Système intégré de gestion des établissements publics de l’Etat (SIGEPE).

« Etat des lieux de l’informatisation de la tenue de la comptabilité dans les EPE : cas du SIGEPE ». C’est le thème de la 21e Conférence annuelle des agents comptables des établissements publics de l’Etat (CACEPE), qui s’est ouverte le 11 août 2020 à Ouagadougou. Trois jours durant, du 11 au 14 août 2020, les agents comptables des Etablissements publics de l’Etat (EPE) vont se pencher sur les difficultés rencontrées dans l’exercice de la fonction et des perspectives pour l’amélioration de la gestion comptable en rapport avec l’introduction du SIGEPE dans la sphère de la gestion comptable de EPE.

Célestin Santeré Sanon, DG du Trésor et de la comptabilité publique

« Dans le cadre de l’informatisation de la tenue de la comptabilité dans les EPE, le logiciel Système intégré de gestion des EPE (SIGEPE) a été développé et est en cours de finalisation. Il nous appartient de dérouler les fonctionnalités de ce logiciel et de voir qu’est-ce qu’on peut apporter comme élément d’amélioration et nous accorder sur la stratégie de déploiement au niveau des EPE », explique Célestin Santeré Sanon, directeur général du trésor et de la comptabilité publique. Selon lui, le logiciel répond à un souci de modernisation de la gestion comptable des EPE. Il s’agit, précise-t-il, d’automatiser les tâches, d’assurer une meilleure traçabilité et de faciliter la réédition des comptes de gestion.

Le ministre en charge de l’économie à la cérémonie d’ouverture

Pour le ministre en charge de l’Economie, Lassané Kaboré, La CAPECE est une tribune qui se tient chaque année, pour permettre un partage d’expériences et de bonnes pratiques entre agents comptables des EPE, ainsi que pour des échanges sur les préoccupations relatives à la gestion des postes comptables afin d’accroître leur contribution à l’amélioration des performances des EPE. Il ajoute que les différents thèmes développés ont permis, année après année, de bâtir et de consolider une bonne gestion au niveau des EPE. C’est dire qu’en 21 ans, le bilan est appréciable, de l’avis du ministre.

Les participants à la cérémonie d’ouverture de la 21ème conférence

« Au départ, il y avait que 21 EPE ; et aujourd’hui, il y a une centaine. Et lorsque nous voyons les ressources propres que ces EPE mobilisent, il y a de quoi exprimer notre satisfaction parce que les objectifs sont en train d’être atteints », explique-t-il. « Pour moi, c’est une fierté de venir féliciter mes collaborateurs qui ont pu maintenir le flambeau », ajoute le ministre.

Pour la petite histoire, le ministre Lassané Kaboré a pris une part active dans la mise en place de ce cadre d’échanges entre agents comptables des EPE. « Lorsque nous avons mis en place le dispositif de création des EPE, il a plu à l’autorité de l’époque de me nommer agent comptable cumulativement avec mes fonctions de chef de service d’EPE et des sociétés d’Etat », a-t-il confié.

Les participants à la rencontre

Le ministre explique que c’est dans cet exercice qu’ils se sont rendu compte des difficultés, parce que, entre comptables, ils s’appelaient mutuellement pour voir comment chacun arrivait à gérer ses problèmes. « C’est au regard de cela que nous avons mis en place ce cadre pour qu’annuellement, nous nous retrouvions pour faire le bilan de nos difficultés, voir les meilleures pratiques et surtout nous conseiller mutuellement. Et comme je l’ai dit, notre rôle était d’être des conseillers financiers auprès de ces ordonnateurs que d’être des facteurs bloquants dans l’exercice de leur mission », a conclu le ministre. C’est du reste ce conseil qu’il a laissé à ses collaborateurs à la fin de son discours d’ouverture de la 21e CACEPE.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici