Western Accord 2016: fin des opérations à Kamboinssé

978

 

Débuté le lundi 2 mai 2016 dans l’enceinte du camp militaire Bila Zagré sis à Kamboinssé, l’exercice militaire Western Accord 2016 qu’organisait le Burkina Faso a pris fin ce vendredi 13 mai 2016. La clôture qui est intervenue ce vendredi a été présidée par le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba.

 

Le présent exercice militaire qui vient de se terminer a connu la participation des armées de 23 pays (15 africains et 8 occidentaux) et de deux institutions (La Cédéao et les Nations Unies). Au total, c’est environ 300 participants militaires et civils qui ont pris part aux deux semaines de formation, laquelle a été calquée sur la situation sécuritaire se référant au théâtre d’opération du secteur Ouest de la Mission des Nations Unies au mali, (Minusma).

Pour le chef d’Etat major général des armées (CEMGA), le général Pingrenoma Zagré, Cette édition de Western Accord « a permis aux participants de réviser et mettre en pratique leurs connaissances en travail d’état-major au sein d’une force multinationale opérant dans le cadre d’une mission de maintien de la paix. »

Western Accord 2016: fin des opérations à Kamboinssé

Deux axes ont constitués l’exercice militaire : l’instruction didactique et la phase de conduite des opérations. Selon le général Zagré, quatre points ont été développés dans la rubrique des cours théoriques. Il s’agit du commandement d’une mission de paix, la protection des civils, la prise en compte des groupes armés et la méthode globale de planification des missions.

Quant à l’exécution de l’exercice, il a indiqué que la conduite de la mission a été faite sur la base d’un scénario qui duplique la situation sécuritaire au nord Mali. L’exercice a été clôturé hier 12 mai par un débriefing global.

« Cette séance a permis de passer en revue les aspects positifs et ceux sur lesquels il fallait apporter des améliorations. Le général Kenneth Moore, commandant adjoint de l’USAFRICOM co-directeur de l’exercice a salué le professionnalisme de tous les participants», a précisé Pingrenoma Zagré qui n’a pas manqué de saluer tous les partenaires et les Etats-Unis pour leur contribution.

Western Accord 2016: fin des opérations à Kamboinssé

Pour Tulinabo Mushingi, l’ambassadeur des USA au Burkina Faso,  cet exercice a été un succès et a été un excellent cadre de formation pour tous. « Cet exercice a certainement augmenté la capacité des Nations à travailler ensemble pendant les crises et les opérations de maintien de paix dans toutes les régions, et à mieux comprendre les capacités des uns et des autres.  Grâce à de tels efforts de coopération, nous nous acheminons vers notre objectif commun de paix, de stabilité et de prospérité pour tous les africains », a indiqué le diplomate américain.

Par ailleurs, il a remercié le gouvernement burkinabè pour l’hospitalité malgré la situation sécuritaire actuelle et a rassuré que son pays ne ménagera aucun effort dans des exercices similaires dont l’objectif demeure la stabilité.

Le chef du gouvernement burkinabè a pour sa part, remercié les  partenaires pour leur engagement et les Etats unis pour leur contribution. Aussi il salué tous les participants pour le courage qu’ils ont fait montre durant les deux semaines de l’opération.

« J’ose croire que la formation qu’ils ont acquise pendant ces deux semaines leur permettra de renforcer leurs capacités opérationnelles, celles de notre armée et celles des 15 pays de la Cédéao et de tous les pays participants dans le cadre des opérations de maintien de la paix dans notre sous région en particulier » a dit en substance, Paul Kaba Thiéba.

C’est la Ghana qui accueillera l’exercice 2017 de la Western Accord. En rappel, l’esprit de cet exercice organisé depuis 2012 par le commandement américain pour l’Afrique est de conduire une série d’exercices qui accroitront la force en attente de la Cédéao, les capacités de déploiement rapide des Américains et de leur alliés à planifier, déployer, employer, soutenir et redéployer des troupes en soutien à un mandat de maintien de la paix de l’Union africaine ou des Nations Unies en réponse à une crise en régionale.

 

 

Fasozine