Voirie Urbaine : Éric Bougouma s’imprègne de l’état d’avancement des travaux à Bobo-Dioulasso

21

Voirie Urbaine : Éric Bougouma s’imprègne de l’état d’avancement des travaux à Bobo-Dioulasso

Le 21 septembre dernier, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, accompagné d’une forte délégation gouvernementale procédait au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la « route de l’ONEA » qui mène à l’INSSA, longue d’environ 4 kilometres. Cette cérémonie a marqué également le début des travaux de voirie urbaine dans la capitale économique du Burkina Faso et ce dans le cadre du développement du réseau de voirie urbaine, en vue d’offrir aux citoyens de meilleures conditions de vie et de mobilité.

Voirie Urbaine : Éric Bougouma s’imprègne de l’état d’avancement des travaux à Bobo-Dioulasso
Les visiteurs constatent le démarrage des travaux sur l’avenue Clausel

Un mois après, le ministre des Infrastructures, Éric Bougouma a dit être venu constater l’état d’avancement des travaux sur le chantier. Accompagné du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, du maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou et du président du conseil régional des Hauts-Bassins, Célestin Koussoubé, ces derniers se sont déplacés sur le site des travaux en cours pour constater de visu les réalités du terrain. En effet, il a été donné de voir que malgré quelques contraintes liées au réseau de l’Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA), les travaux ont effectivement démarré et l’emprise a totalement été libérée. Toute chose qui réjouit les « visiteurs ».

Voirie Urbaine : Éric Bougouma s’imprègne de l’état d’avancement des travaux à Bobo-Dioulasso
Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

« Nos sentiments de satisfaction ont commencé à Gaoua, puisque nous étions là-bas le samedi dernier. Nous avons constaté que les travaux avancent très bien et sont en phase de finition. Ensuite nous sommes venus à Bobo-Dioulasso, d’abord pour constater l’état d’avancement des travaux de la route de l’ONEA qui mène à l’INSSA. C’est une satisfaction de voir que l’entreprise est avancée dans la mise en œuvre des travaux et on peut dire que cette route de l’ONEA connaît un début d’exécution », a signifié Éric Bougouma.

Afin de donner une « belle allure » à notre capitale économique où la mobilité est aisée, ce sont environ 20 km de voirie urbaine qui seront réalisés à Bobo-Dioulasso. A en croire le ministre Bougouma, plusieurs avenues seront bitumées en plein centre-ville de Sya. Ainsi, le coup d’envoie donné ce jour lundi 13 novembre 2017 sur l’avenue Clausel (la voie qui mène à l’entrée principale du Centre Hospitalier Universitaire Sanou Souro), est la concrétisation de cette promesse faite le 21 septembre dernier, au cours du lancement des travaux de la voie de l’ONEA.

Le démarrage de ces travaux vont se poursuivre sur l’ensemble des avenues qui ont été identifiées par le conseil des ministres et ce sont des travaux qui vont se poursuivre jusqu’à la fin, en attendant d’autres démarrages de travaux. « Le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré qui était ici le vendredi et le samedi, nous a instruit pour un démarrage rapide de ces travaux et c’est ce qui justifie que nous soyons venu ici sur l’avenue Clausel donner le coup d’envoie des opérations de réhabilitation de tout le centre-ville de Bobo-Dioulasso », a-t-il Éric Bougouma.

A l’issu de cette tournée, le premier responsable du département des infrastructures n’a pas manqué d’apprécier la qualité de ces travaux qui sont faits avec du béton bitumineux fait sur place. Selon lui, l’installation de la carrière et la centrale d’enrober de l’entreprise en charge des travaux, à Koro, village situé à quelques kilomètres de Bobo-Dioulasso, permet de garantir au moins la qualité, la température sur ce béton bitumineux. Toutefois, a-t-il souligné que d’ici cinq mois (la durée d’exécution des travaux), « le visage de Bobo-Dioulasso va changer ».

Voirie Urbaine : Éric Bougouma s’imprègne de l’état d’avancement des travaux à Bobo-Dioulasso
La délégation visite la carrière et la centrale d’enrober de l’entreprise en charge des travaux à Koro

Le ministre Bougouma a, également, indiqué que ces travaux rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) du Burkina Faso. « Le PNDES, ce n’est pas du bavardage, ce n’est pas de l’imagination, ni de la propagande, le PNDES c’est le plan qui doit permettre le développement économique et social de notre pays. Et ce plan est en marche, il ne s’agit plus de projet, il s’agit de réalité concrète. Tous ceux qui pensent que le PNDES est un échec ou que le PNDES a accouché d’une souris n’ont qu’à venir à Bobo-Dioulasso, au centre ville et osé le dire. Je pense que les Bobolais sauraient leur donner la bonne réponse », a laissé entendre ce dernier.

Enfin, il a invité les responsables des entreprises à plus de rigueur dans la poursuite, mais surtout au respect du délai d’exécution des travaux.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Lefaso.net