Vœux du nouvel an 2018 : Le ministre Oumarou Idani appelle la population de l’Est à la fédération des énergies

116

Vœux du nouvel an 2018 : Le ministre Oumarou Idani appelle la population de l’Est à la fédération des énergies

Ministre des Mines et carrières, Oumarou Idani, a d’abord rappelé que l’année 2017 a été à la fois une année éprouvante et exaltante. Eprouvante parce que c’est une année au cours de laquelle la région de l’Est en particulier a connu des problèmes sécuritaires résiduels malgré « le gros travail » qui a été fait par les groupes d’auto-défense. « La région a également a connu une fronde sociale sur le plan des revendications autour des infrastructures routières en particulier et surtout les élèves et étudiants à tel enseigne que je pense qu’il y a une corrélation certainement entre cette fronde sociale dans les grèves, les sit-in et les résultats que nous avons connus au niveau de la région de l’Est parce qu’au niveau des classements, l’Est a été la dernière au BEPC et au BAC », a-t-il dit.

A cela, le ministre Idani a ajouté la situation alimentaire qui malheureusement va s’aggraver puisque plusieurs zones de la région ont connu des poches de sécheresse avec des déficits alimentaires assez prononcés.

A l’entendre, il s’agit donc de défis qui sont lancés et il faut prendre la mesure des choses pour faire face, en 2018, à ces situations. « Déjà en 2017, nous avons favorablement réagi aux différents problèmes. Nous avons dernièrement procédé au lancement des travaux de la route Kantchari – Diapaga – Tansarga – frontière du Bénin et nous nous apprêtons également à lancer la construction de la voie bitumée, Gounghin – Fada – Kantchari – frontière du Niger et plus tard celles de Taparko, Mani, Bogandé, Bilanga et Fada N’Gourma », a-t-il relevé.

Il a précisé que déjà, les travaux de construction du pont sur la Sirba sont en cours et au niveau des infrastructures socio-sanitaires et socio-éducatives, routières et des assainissements et de l’eau potable, il y a de nombreuses réalisations qui sont en cours. Il a par ailleurs salué la mise en marche de l’électrification des villes comme Yamba et le renforcement de celles de Gayérie, Foutouri, Bartiébougou. Au point de vue des énergies solaires, a-t-il ajouté, les localités comme Balga et Louargou sont programmés de même que bien d’autres localités dans la Tapoa et dans d’autres provinces en plus de centaines de forages réalisés.

Pour l’année 2018, le ministre a souhaité que le gouvernement tire les leçons de ce qu’il a vécu en 2017 et puisse réagir à temps. « Je pense qu’il faut certainement instaurer un dialogue social au niveau de la région pour que nous puissions davantage nous comprendre ; chaque fois que nous avons un problème, que nous puissions être en mesure de nous asseoir, de discuter et de trouver des solutions plutôt que de favoriser le langage de la rue », a-t-il recommandé. Sur le plan de la consolidation des acquis concernant les projets, notamment les programmes de réhabilitation et d’entretien routier, il a promis que les choses vont se renforcer avec le programme de désenclavement, pour mettre toute la région en chantier.

En se référant au discours de fin d’année du chef de l’Etat, il a rappelé en particulier la nécessité du dialogue social dans une dynamique d’équité, de justice sociale et la prise en compte de la reconnaissance du mérite. « C’est cela qui nous permettra d’atteindre une situation plus apaisée sinon on va se retrouver dans une situation où il y a quelques milliers de personnes qui prennent en otage notre budget alors que nous sommes près de 20 millions d’habitants dans notre pays », a-t-il estimé.

Pour terminer il a souhaité à tous et à toutes dans la région de l’Est une bonne santé et du succès dans les occupations professionnelles. Il a souhaité que chacun trouve du bonheur dans sa propre famille afin que « nous puissions ensemble faire des accomplissements sociaux et des avancées sociales importantes parce que finalement le sens de la vie, c’est de parvenir à un mieux-être pour chacun et pour tous ».

Synthèse d’entretien réalisé par Soumaila SANA

Lefaso.net