Village de la Francophonie: le KLIMAX du Burkinabè Silver Salga, l’attraction

21

Le Burkina Faso est représenté au village de la XVIIe Francophonie  à Erevan en Arménie, à travers Silver Salga, une jeune start-up. Dans son stand qui ne désemplit pas, ce jeune innovateur expose sa trouvaille dénommée KLIMAX ou grenier frais. Une solution idoine à la conservation des produits périssables.

Inauguré le 6 octobre 2018 à l’Opéra de Erevan par l’administrateur de la Francophonie, Adama Ouané, le village de la francophonie abrite une cinquantaine de stands destinés à la créativité, des rencontres culturelles et des civilisations des institutions, médias et différents pays ayant en partage la langue française. Silver Salga, un jeune de 27 ans et son entreprise, SALGATECH (Salgatechnologies) représentent à cette foire, le Burkina Faso à travers son projet KLIMAX. D’ailleurs, c’est le seul projet sélectionné pour hisser le drapeau du Faso à Erevan. Ce projet, à en croire son promoteur, est un ensemble de technologies dont l’objectif est de doter les marchés, les sites maraîchers, les places publiques, les entreprises, les unités de production et même les domiciles, d’une chambre froide solaire multifonctionnelle. Dit autrement, c’est une approche verte et durable de la gestion de l’énergie. «Je m’investis dans la technologie innovante adaptée au développement endogène et au développement durable avec comme objectif primordial, de trouver une clé à la problématique de la conservation des produits à grande échelle », a expliqué l’inventeur de KLIMAX. Entre deux explications livrées à des visiteurs, Silver Salga nous relate que KLIMAX incarne un réfrigérateur fonctionnant à 100% et de façon autonome à l’énergie solaire. 30 à 70 %, selon Silver Salga, de la production maraichère et de poisson au Burkina Faso pourrit, faute de système de conservation fiable. Et cette technologie, foi de M. Salga, va rapprocher les producteurs des systèmes de production et empêcher des grosses pertes de tomates, de la pomme de terre et bien d’autres agrumes et légumineuses. Visiblement enthousiaste par l’intérêt que le public manifeste pour sa découverte, le jeune innovateur révèle que déjà, des partenaires s’intéressent à sa trouvaille. Il se convainc que le besoin en technologie de conservation de produits à grande échelle est présent sur le continent africain. « Participer à la Francophonie est une ouverture pour nous. Nous espérons booster la start-up, avec les différents contacts qui seront noués à Erevan parce que mon innovation est à même de créer plus de 30 000 emplois directs au Burkina Faso », a-t-il dit. Le jeune Silver Salga est auteur de plusieurs distinctions et reconnaissances tant au Burkina Faso et ailleurs en Afrique. Dernière en date, il a été lauréat du Fonds d’amitié et de coopération ivoiro-burkinabè pour l’insertion des jeunes (FAZCIBIJ), lors des travaux de la 7e conférence du Traité d’amitié et de coopération (TAC) des gouvernements des deux pays, du 23 au 27 juillet 2018 à Yamoussokro.

Frédéric OUEDRAOGO
 Depuis Erevan en Arménie

sidwaya.bf