Vie des partis : Le MPP réunit ses maires à Ouagadougou

24
Vie des partis : Le MPP réunit ses  maires à Ouagadougou

Ouagadougou a abrité le 8 juin 2019, la rencontre des élus communaux du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir. Venus de toutes les provinces du Burkina Faso, plus de 300 maires ont répondu présents. Il a été question des futures échéances électorales, des enjeux sécuritaires, de la décentralisation, et de la vie des instances communales du parti. C’était en présence du chef du gouvernement, Christophe Dabiré, du président par intérim du MPP, Simon Compaoré et de membres du bureau exécutif national.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a réuni plus de 300 maires en un conclave. Venus de plusieurs communes du Burkina Faso, les élus locaux, sous la bannière du MPP, ont répondu massivement présents. Seules douze absences ont été relevées. Des absences qui pouvaient se justifier par plusieurs raisons relatives notamment à la distance et aux autres difficultés, selon les propos du maire de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé. Toutefois, les membres du bureau exécutif national, à travers la voix de Simon Compaoré, se sont dit satisfaits de la mobilisation, malgré le peu de temps mis pour faire passer l’information.


Une concertation sous forme de panel entre les maires et le bureau exécutif national, tel était le maitre-mot des différentes interventions dont les principaux orateurs étaient Simon Compaoré, président par intérim du MPP, Christophe Dabiré premier ministre, et Pierre Armand Béouindé maire de la commune de Ouagadougou.


A l’ordre du jour, les questions liées à la décentralisation, aux échéances électorales, à la sécurité, au dynamisme du parti, en un mot à l’ancrage de la démocratie au sein du parti.


Dans son allocution à l’assemblée des maires, le premier ministre Dabiré a relevé que les maires étaient des acteurs de base du dynamisme du parti. Des acteurs qui œuvrent pour la cohésion sociale et le développement à la base. C’est ainsi qu’il a demandé aux maires de continuer à se faire former, afin d’être des acteurs pour le parti, mais aussi pour le pays.


De son côté, Simon Compaoré a invité les participants à plus d’ouverture, afin d’évoquer les difficultés qui minent l’avenir du parti. Selon ses propos, tant dans le bureau national que les bureaux locaux du parti, il y a des difficultés, et c’est ce qui a justifié la présente rencontre, afin de relever les défis du moment. Le maires du MPP auront une tribune pour donner leurs avis sur la sécurité, le développement local, la décentralisation et la remobilisation des militants pour les prochaines échéances.

Edouard K. Samboé

[email protected]

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici