Valorisation du Faso danfani : La Filature du Sahel (FILSAH) habille Air Burkina

75
Valorisation du Faso danfani : La Filature du Sahel (FILSAH) habille Air Burkina

La Filature du Sahel (FILSAH) a procédé, le mardi 22 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso, à une remise officielle de pagnes Faso danfani à la compagnie Air Burkina. Cette remise s’inscrit dans une perspective de partenariat entre ces deux sociétés pour une meilleure promotion du Faso danfani par le personnel d’Air Burkina. A cet effet, l’usine de FILSAH a été présentée à l’équipe de la compagnie aérienne.

Avec une vision commune, celle d’aller plus loin, la Filature du Sahel (FILSAH) et la compagnie Air Burkina ont entamé un début de partenariat sur la valorisation du Faso danfani à base du fil de coton de FILSAH. C’est en perspective de ce partenariat que la FILSAH a procédé, le mardi 22 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso, à une remise de pagnes Faso danfani à l’équipe d’Air Burkina, qui a aussi bénéficié d’une visite guidée de l’usine de FILSAH.

La FILSAH est une société de droit privé avec un capital de 2 milliards 100 millions et qui a comme activité la transformation de la fibre de coton en fil de coton. Ce fil est destiné à la fabrication de produits spécifiques constitués de fils de différents calibres : des fils de gros cylindre ou minces… Par exemple, pour une couverture, il faut utiliser du gros fil. En revanche, si c’est un drap de lit très fin, il faut du moyen. Toute cette panoplie de fils peut aujourd’hui être fabriquée par FILSAH, jusqu’au numéro métrique 50. Mais ce chiffre passera progressivement à partir de 2020 entre 70 et 80, c’est-à-dire qu’il sera fabriqué des fils encore plus fins pour d’autres produits qui nécessitent ce genre de fil.


Selon Abdoulaye Nabolé, directeur général de la FILSAH, le choix de ce partenariat avec Air Burkina se justifie pat le fait que l’ambition de FILSAH est d’avoir un rayonnement national. Et d’un point de vue stratégique, Air Burkina a non seulement une importance nationale et c’est en même temps un ambassadeur du Burkina Faso dans la sous-région et même un peu plus loin.

Abdoulaye Nabolé Direzcteur Général de FILSAH

L’entreprise de textile a donc pensé que le partenariat qui se dessine avec Air Burkina pourra faire connaître davantage les richesses qui existent au Burkina, notamment au niveau de la transformation du coton.

Quant à Blaise Sanou, directeur général d’Air Burkina, il s’est montré très enthousiaste concernant ce partenariat qu’il trouve très positif. « J’ai été agréablement surpris lorsque la représentante d’Air Burkina Bobo-Dioulasso m’a approché pour m’informer que le directeur général de FILSAH avait l’intention de donner des pagnes à Air Burkina pour l’habillement du personnel commercial. Je n’ai pas hésité un seul moment à donner mon accord et je pense que c’est l’aboutissement de cette proposition que nous sommes en train de réaliser aujourd’hui.

Blaise Sanou Directeur Général d’Air Burkina

C’est une satisfaction personnelle d’abord pour moi et ensuite pour l’ensemble du personnel de recevoir ces tenues parce que ça permet de valoriser les produits Faso danfani. Je pense que c’est un produit typique du Burkina Faso (…) Cela va nous permettre également d’informer nos passagers de ce que fait la société FILSAH, qu’est-ce qu’elle produit et aussi leur permettre d’apprécier la qualité des produits qui sont faits au sein de cette entreprise », a dit le DG d’Air Burkina.


Concrètement, les pagnes de la société FILSAH seront portés par les hôtesses d’Air Burkina, le personnel des agences de voyage. Aussi, des annonces citant le nom de FILSAH comme étant la société qui a permis d’habiller les hôtesses et personnel commercial seront faites aux passagers, sans oublier la distribution de dépliants sur FILSAH, la vente de pagnes tissés à partir du fil produit par FILSAH, la promotion du Faso danfani à bord d’Air Burkina…


A la fin de la visite de l’usine, Blaise Sanou a félicité la qualité de FILSAH, son apport économique et social (un nombre important de femmes travaillent dans l’usine). Il a aussi salué la vision de FILSAH qui est de collaborer avec d’autres structures pour valoriser ses produits. Blaise Sanou a, au passage, signé le livre d’or de FILSAH.

Avec une capacité installée de 10 000 tonnes par an, FILSAH a une production actuelle de 5 000 tonnes par an. L’usine ambitionne, à partir de 2020, d’atteindre cette capacité installée de 10 000 tonnes, en produisant 4 millions de mètres de tissu écru par an.


FILSAH compte également nouer des partenariats avec d’autres sociétés d’envergure nationale, étant donné que sa vision est construite autour d’une approche globale stratégique nationale. L’usine fabrique des produits semi-ouvrés (qui ne sont pas des produits finis) pour permettre au maximum de personnes de s’en approprier et de fabriquer des produits finis pour les consommateurs nationaux et internationaux.

Haoua Touré

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici