Unité Anti-Drogue : Des instructions « fermes » données pour élucider le mystère des onze morts (Premier ministre)

73

Dans un message posté sur sa page Facebook, le Premier ministre Christophe Dabiré a réagi à la mort, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019 de 11 personnes gardées à vue dans les locaux de l’unité Anti-Drogue (UAD) à Ouagadougou. « Des instructions fermes ont été données pour élucider cette tragédie inacceptable et administrer des sanctions », a dit le PM laissant croire qu’une faute délibérée serait à l’origine de ces morts dont, jusqu’à présent le gouvernent et la justice donnent très peu de détails.

A l’heure actuelle, on ne sait pas combien de détenus étaient dans les locaux en question et s’il y a eu des survivants. Un communiqué de la police nationale lundi soir évoquait vaguement que ces individus avaient été mis en garde à vue « en fin de semaine dernière » sans donner le jour exact.

Lundi soir on se demandait toujours s’ils avaient été interpellés en lien avec la même infraction et interpellés au même moment. Dans un communiqué plus tôt dans la journée lundi, la procureur du Faso, Maiza Sereme n’avait, elle aussi, pu apporter plus de précisions, parlant simplement de « onze personnes décédées ».

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici