UEMOA : L’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales propres, au centre d’un séminaire

221

UEMOA : L’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales propres, au centre d’un séminaire

La mobilisation des ressources budgétaires pour lutter contre la pauvreté et financer le développement est un sujet d’actualité. Le financement des budgets des États par l’endettement comporte des contraintes. L’aide au développement se raréfie et les conditions sont de plus en plus drastiques. C’est pourquoi les États membres de l’UEMOA réfléchissent à comment améliorer la mobilisation des ressources internes. De ce fait, la fiscalité apparaît comme le moyen pratique pour les pouvoirs publics, d’obtenir les ressources stables dont ils ont besoin pour offrir les produits et services publics exigés par les populations. « Les autorités de l’Union ont marqué leur préférence pour l’amélioration des recettes fiscales en vue de la couverture des dépenses budgétaires des États membres.

C’est pourquoi les instructions ont été données à la commission de l’UEMOA en juin 2017, de rechercher les voies permettant de rendre la fiscalité des États membres plus efficace en termes de collecte des recettes », a expliqué Pauline Zouré, secrétaire d’État auprès du ministre burkinabè de l’Économie, des Finances et du Développement, en charge de l’Aménagement du territoire.

UEMOA : L’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales propres, au centre d’un séminaire
les participants

Le séminaire de Ouagadougou se donne donc pour objectif de susciter, de la part des États de l’Union, la prise de mesures ou l’exécution d’actions en vue de consolider leur espace budgétaire. Ce qui facilitera le respect des critères retenus dans le cadre du programme de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité et par conséquent la mise en œuvre des priorités des gouvernements de l’Union dans les plans nationaux de développement et les programmes sectoriels.

La rencontre réunit les hauts cadres des ministères de l’économie et des finances et des finances des États membres, les responsables des directions en charge de la surveillance multilatérale, de la fiscalité intérieure et de l’union douanière de la Commission. Trois jours durant, ils vont mener les réflexions nécessaires et procéder au partage des expériences pour une mobilisation optimale des recettes fiscales.
Bref, les travaux porteront sur les politiques fiscales actuelles ainsi que les aménagements à apporter au niveau des administrations fiscales et douanières. Toute chose qui permettra d’adapter la gestion de l’impôt aux exigences de la modernité et de l’évolution de nos sociétés. Représenté à cette rencontre, le Fonds mondial international (FMI) partagera ses analyses et propositions pour améliorer le taux de pression fiscale dans l’union.

UEMOA : L’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales propres, au centre d’un séminaire
photo de famille des participants

Au sortir de ce séminaire, les participants devraient proposer un plan d’actions avec des mesures concrètes exploitables au niveau des États pour mobiliser plus de ressources. L’espace UEMOA est considéré comme l’une des zones les mieux intégrées du point de vue fiscal.
Pourtant, la pression fiscale n’est que de 16% contre une norme communautaire de 20%. C’est dire qu’il y a encore des niches à exploiter et ce séminaire s’attèlera à proposer des solutions allant dans ce sens. Dans un contexte de raréfaction de l’aide au développement, les différents États membres attendent beaucoup de cette rencontre de Ouagadougou.

« Sur la base des résultats et des conclusions du séminaire, la commission de l’UEMOA présentera une note au conseil des ministres de l’union pour rendre compte des actions et mesures prises aux plans national et communautaire pour permettre aux États de satisfaire aux critères de convergence de l’union à l’horizon 2019 », a confié Mamadou Makhtar Diagne, le commissaire de l’UEMOA en charge du département des politiques économiques et de la fiscalité intérieure.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lefaso.net