Troubles au siège de la CECI à Béguédo : La réaction de Simon Compaoré

1146

Le jeudi 12 mai 2016, des militants du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et ceux du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), tous deux partis de la majorité présidentielle, se sont violemment affrontés à propos du réajustement du fichier électoral effectué par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans leur commune.

Le Ministre de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, a réagi ce vendredi 13 mai 2016, face à la situation qui a prévalu à Béguédo, à l’occasion de la cérémonie de remise de chèques aux partis politiques dans le cadre du financement pendant campagne électorale des municipales.

« J’ai appris comme vous hier ce qui s’est passé à Béguédo. C’est regrettable. Je crois qu’il y a des gens qui ont été blessés et c’est sûr que la justice va faire son travail. S’il y a eu des violences, s’il y a eu des blessés, moi je ne suis pas la justice mais ce qui est sûr ce sont des actes répréhensibles, ce sont des attitudes répréhensibles qui seront sanctionnées comme telles.

Et de tels actes sont à proscrire. Dans mon discours, j’ai rappelé encore la responsabilité de tout un chacun pour que nous ayons des élections apaisées, des élections clean, propres qui vont à nouveau faire la fierté de notre pays en matière de capacité de management et de gestion des élections qui sont organisées dans ce pays-là.

Mon appel de tout cœur, c’est en campagne et à partir du 20 mai que la campagne va se terminer et le 22 mai 2016, Dieu voulant, aller voter. Je souhaite que ça le soit dans un esprit de fair-play, de transparence mais aussi d’acceptation de nos différences. Ceux qui n’ont pas pu être inscrits sur la liste, ce n’est pas la fin du monde, d’autres élections viendront. Ce n’est pas la peine  de faire la bagarre, de troubler l’ordre public. Et ceux qui ont de règlements de compte à faire, ils n’ont qu’à aller dans leurs partis politiques… ».

Propos recueillis par Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com