Traitement des dossiers fonciers, des actes de construire et de création d’entreprise : Voici SIGU

1095

Le système intégré des guichets uniques (SIGU), la nouvelle plateforme électronique de traitement des dossiers relatifs au foncier, aux actes de construire et à la création d’entreprise est désormais opérationnel au Burkina Faso. Le lancement officiel de sa mise en exploitation a eu lieu ce vendredi 13 mai 2016 à Ouagadougou, en présence du ministre en charge de l’économie, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori.

Les services du Guichet unique du foncier (GUF), du Centre de formalités des entreprises (CEFORE) et du Centre de facilitation des actes de construire (CEFAC) sont désormais interconnectés autour d’un guichet unique virtuel.

Traitement des dossiers fonciers, des actes de construire et de création d’entreprise : Voici SIGU

Le représentant d’ICF, Hubert Hourizene décoré à l’occasion par la ministre en charge de l’économie qui a présidé la cérémonie

Lancée officiellement ce vendredi 13 mai 2016, la plateforme SIGU permet, selon ses concepteurs, de « réduire les délais d’acquisition des titres de jouissance et de propriété pour le foncier et la création d’entreprises, de réduire le nombre de procédures pour la réalisation de ces formalités et de baisser le coût de ces procédures ».

La mise en œuvre de SIGU a été rendue possible grâce au partenariat entre le gouvernement burkinabè et l’institut Investment  climate facility for africa (ICF), a relevé dans son discours,  la ministre de l’économie, des finances et du développement (MINEFID), Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori.

 Selon elle, ce guichet unique virtuel innove dans le climat des affaires, en offrant ainsi aux prestataires un gain « en efficacité, en temps et en transparence ».

Mais au-delà, poursuit-t-elle, il permet « d’amélioration les performances de l’administration de façon générale »

Traitement des dossiers fonciers, des actes de construire et de création d’entreprise : Voici SIGU

Les partenaires venus de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso ont pris part au lancement de SIGU

Au Burkina Faso, a rappelé le représentant d’ICF, Hubert Hourizene, la marge de manœuvre de SIGU est assez importante, surtout pour ce qui concerne le domaine foncier. Sur ce plan, a-t-il dit, « seulement 2% des terrains sont immatriculés contre 98% qui restent dans l’extra-légalité ».

Afin que cette donne change, la ministre en charge de l’économie a invité tous les acteurs à s’approprier SIGU, et à « utiliser de façon optimale ce précieux outil ».

Au cours de la cérémonie, les différents partenaires présents ont bénéficié d’une démonstration sur la plateforme SIGU  www.sigu.gov.bf.

A partir d’exemples pratiques, le coordonnateur du projet, Moumouni Ouédraogo a expliqué les procédures d’usage de l’outil « aux multiples avantages », qui permettra d’améliorer le rang du Burkina Faso dans le classement du programme « Doing business ».

Mamady Zango

Burkina24

Burkina24.com