Traitement de l’information de guerre : Les journalistes de Sidwaya seront  »armés »

53

Une délégation du Conseil supérieur de la communication, conduite par Alexis Konkobo, était aux Editions Sidwaya à Ouagadougou, dans l’après-midi du 16 octobre 2018.  Le chef de la délégation a annoncé,  à cette occasion, la  tenue prochaine  d’une formation sur le traitement de l’information en temps de guerre  au  profit des journalistes de l’organe de presse. 

Le 3 août 2018, les nouveaux conseillers du Conseil supérieur de la communication (CSC) ont prêté serment.  Plus de deux mois après leur installation, ils ont entrepris une tournée dans les organes de presse. Une délégation était  dans les locaux des Editions Sidwaya, dans l’après-midi du mardi 16 octobre 2018. «Dans notre mission de régulation de  l’information, il était de notre devoir, après notre prise de service,  de rendre une  visite de courtoisie  au personnel de Sidwaya pour lui dire  que  le CSC «  is  back»,  a confié le chef de la délégation, Alexis Konkobo.  A travers cette visite, le CSC veut renforcer son partenariat avec la « Maison commune ». 
« Nous  souhaitons  accompagner Sidwaya par la formation des journalistes pour une presse efficace au service de la démocratie », a précisé M. Konkobo. En plus du recyclage en matière de techniques rédactionnelles, il a annoncé  la tenue prochaine d’une formation sur le traitement de l’information en temps  de guerre au profit des reporters du « Journal de tous les Burkinabè ». Une manière pour le CSC de contribuer à doter les journalistes des rudiments nécessaires dans un contexte d’attaques terroristes.  A entendre le conseiller,  l’initiative vient du constat que la part belle est faite aux terroristes  dans certains médias burkinabè. « Loin de censurer  les contenus des médias,  nous voulons inculquer aux journalistes une manière de rendre l’information sans rendre service aux terroristes », a-t-il rassuré. La visite a été l’occasion pour le CSC de féliciter le quotidien d’Etat pour le travail abattu. Il a  surtout salué le respect de l’éthique et de la déontologie dans les colonnes du journal. « Sidwaya est très soucieux de l’équilibre de l’information, de la  libre expression  dans ses parutions », s’est réjoui Alexis Konkobo. Il a aussi exhorté le personnel à  persévérer dans ce sens  pour la consolidation de la démocratie au Burkina Faso. La  démarche  du CSC   a été saluée par le DG des Editions Sidwaya, Mahamadi Tiégna. « Nous faisons des efforts pour améliorer le contenu de nos publications », a-t-il fait savoir. Il a estimé que l’organe de régulation fait déjà des efforts dans la formation des journalistes.  Le DG s’est également réjoui de la relance des activités de régulation annoncée par le CSC. Par ailleurs, il a, à son tour,  invité le CSC à renforcer sa veille dans la régulation de l’information. La visite du CSC aux Editions Sidwaya marque le début d’une tournée dans les organes et les associations professionnelles de la  presse.

Mariam OUEDRAOGO
[email protected]

sidwaya.bf