Tourisme et hôtellerie : Bientôt une Vitrine pour revigorer le secteur

163

Tourisme et hôtellerie : Bientôt une Vitrine pour revigorer le secteur

C’est sous le thème « Quelles stratégies pour une relance du tourisme interne », que va se dérouler la 1ère édition de la Vitrine internationale du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration de Ouagadougou (VITHRO). Du 26 avril au 5 mai prochain, les professionnels de ces trois secteurs, prendront d’assaut l’une des plus belles avenues de la capitale burkinabè, l’avenue Kwamé Nkrumah, pour montrer leur savoir-faire. Le choix du site n’est pas fortuit (attentat du 15 janvier 2016).

Pour Pierre Zoungrana, président de la FOPATH et promoteur de Pacific hôtel, cette tribune se veut un cadre de promotion du fort potentiel que regorge le Burkina. « C’est également une occasion pour tous les participants et visiteurs de cette Vitrine de déguster des mets locaux de qualité ». Et bien entendu de tisser des liens de partenariat. La tenue de cette vitrine se veut une réponse aux multiples difficultés qui minent le secteur de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration. Entre autres difficultés, l’on peut citer la concurrence déloyale, les différentes crises qui ont secoué le pays et surtout l’aspect sécurité qui n’est pas à négliger.

474 585 touristes en 2015

Selon le patron des hôteliers, le secteur du tourisme a pris un coup depuis les mutineries de 2011, mais aussi avec l’épidémie à fièvre hémorragique Ebola, la crise malienne (le Burkina étant un pays de transit), l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, l’attentat de Splendid hôtel et du restaurant Capuccino et plusieurs attaques. Une certaine instabilité qui a considérablement plombé la destination Burkina Faso. « Le tourisme n’aime pas trop là où il y a l’insécurité car on sort pour s’épanouir », lance-t-il.

En 2015 rappelle-t-il, le pays a accueilli 474 585 touristes. Ce qui a généré des recettes de plus de 61 milliards de FCFA. Des chiffres que la fédération veut booster à travers cette Vitrine. Qu’en est-t-il du SITHO (Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou) ? Le SITHO reste et demeure selon l’hôtelier, un cadre de promotion du secteur. Donc pas d’inquiétude, la VITHRO est un plus qui ne peut qu’être bénéfique pour ces secteurs. Et pour ce faire, le ministère en charge du Tourisme est activement impliqué dans l’organisation. Si fait que le budget prévisionnel de 46 millions de FCFA pour l’organisation sera dépassé.

Pour la réussite de cette 1ère édition placée sous le patronage du Président du Faso, Roch Kaboré et la présidence de Tahirou Barry, ministre en charge du Tourisme, des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal ainsi que les communautés étrangères vivant au Burkina seront associés. A cette occasion l’avenue Kwamé Nkrumah aura un décor particulier, les visiteurs pourront déguster des mets spéciaux et apprendre comment faire correctement un lit. Dans la matinée du 28 avril, la Vitrine débutera par un carnaval au palais du Mogho Naaba Baongo, la solennité de la cérémonie d’ouverture étant prévue dans l’après-midi à 15h.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Lefaso.net