TIC au Burkina: Sira Labs ou « la route » du développement

112

Sira Labs/Burkina Faso, dans une dynamique d’apporter sa contribution au développement de l’économie africaine à travers la vulgarisation des TIC, organise à Ouagadougou, du 31 juillet au 3 août 2017, une formation et une conférence gratuites au profit des femmes entrepreneures. Sira Labs est un nouvel incubateur d’entreprises spécialisé dans les nouvelles technologies, récemment installé à Ouagadougou.

Dans le souci d’intégrer les femmes entrepreneures dans la dynamique digitale et la communication en ligne, Sira Labs, dans le cadre du lancement de ses activités, organise une formation en stratégies marketing sur les réseaux sociaux et une conférence sur la cyber sécurité.

« Apprendre à mieux utiliser les réseaux sociaux pour développer son entreprise » et « Protection des données personnelles sur les réseaux sociaux : Impact sur l’entreprise » sont les principaux thèmes autour desquels se tiennent respectivement la formation et la conférence initiées par le nouvel incubateur numérique.

Il s’agit d’une des premières activités organisées par Sira Labs, qui a ouvert ses portes au Burkina le 29 mai 2017. La formation gratuite de quatre jours au profit d’une vingtaine de femmes entrepreneures a débuté ce lundi 31 juillet 2017.

Mais, ne l’oublions pas ! Le 31 juillet de chaque année a été consacré « Journée internationale de la femme africaine » depuis le 31 juillet 1974 lors du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO en anglais) tenu à Dakar. Sira Labs, évoluant dans la promotion de l’entreprenariat numérique, rend par ricochet hommage à toutes les femmes africaines.

TIC au Burkina: Sira Labs ou « la route » du développement
Fatoumata Koné née Coulibaly, Responsable des programmes (à gauche) et le formateur Babacar Lo.

« Cette formation, qui regroupe 25 femmes entrepreneures et dirigeantes de PME, a pour objectif de les aider à promouvoir et développer leurs business en ligne. Elle leur permettra de mieux utiliser les réseaux sociaux dans le développement de leurs entreprises », a expliqué Fatoumata Koné/Coulibaly, Responsable des programmes à Sira Labs.

Selon Babacar Lo, l’un des formateurs, la session comprend une partie théorique sur l’utilisation des réseaux sociaux et une partie appliquée afin que chaque apprenante puisse appliquer à son entreprise les acquis qui seront engrangés.

TIC au Burkina: Sira Labs ou « la route » du développement

Le Burkina, premier centre d’incubateurs de ce réseau panafricain…

« Sira (en Dioula) qui veut dire route est aujourd’hui dans une ambition de stimuler le marché en termes d’utilisation digitale sur toute la chaîne. Les outils digitaux sont mis en place non seulement par les PME, mais aussi par les utilisateurs éduqués pour la circonstance. Cette formation s’inscrit en fait dans ce cadre », a précisé le Fondateur et Directeur général de Sira Labs, Django Bathily.

Le projet a démarré en réalité sur Dakar en 2016. L’ambition est de mettre en place un réseau d’incubateurs de centres de promotion sur 12 pays en Afrique Subsaharienne bâti sur le digital.

« Les trois premiers pays qui constituent le Hub de l’Afrique de l’Ouest sont le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Le Sénégal n’a pas pu démarrer l’année dernière. Le Burkina est finalement le premier centre du réseau. Le deuxième centre, celui de Dakar, s’ouvrira bientôt, et celui d’Abidjan suivra l’année prochaine », a informé Django Bathily.

TIC au Burkina: Sira Labs ou « la route » du développement
Le Fondateur et Directeur général de Sira Labs, Django Bathily.

Il a également indiqué que le plus qu’apporte Sira Labs par rapport aux autres centres d’incubation numérique au Burkina est qu’il s’agit d’un réseau panafricain où il y a une synergie des ressources. A l’en croire, Sira Labs s’est même approché des autres centres d’incubation pour voir comment bâtir le réseau ensemble.

Il faut noter que cette première activité est placée sous le parrainage du Directeur général de l’ANPTIC, représenté à l’ouverture de la session de formation par Abdoul Malick Tapsoba, un expert en Open Data.

Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com