« The golden T » : la mode pour lutter contre le cancer de sein

44

La première édition de « The golden T » se tient le 23 novembre 2019 à Ouagadougou sous le thème : « Soutien aux jeunes filles souffrant de cancer de sein ». Pour cette première édition, il est prévu des speech sur le cancer de sein et la mode, des séances de relooking, un défilé de mode, des prestations d’artistes, une pièce théâtrale et une collecte de fonds en vue de soutenir les malades du cancer de sein. L’évènement soutenu par le Dr Aboubacar Bambara, médecin oncologue médical, chef de service oncologie et hématologie clinique à l’hôpital de district de Bogodogo a été présenté à la presse ce jeudi 31 octobre 2019 à Ouagadougou au Burkina Faso.

En effet selon le Dr Aboubacar Bambara, les données hospitalières indiquent que de 2017 à ce jour, il y a plus de 300 nouveaux cas de cancer de sein dont 54% sont des femmes de moins de 40 ans. D’où ce cri de cœur de vouloir faire quelque chose pour aider les femmes atteintes de ce mal. « Et c’est cela qui nous a motivé à associer notre image à cet évènement qui se veut festif certes mais qui tire tout son sens sociétal », fait remarquer le médecin qui indique que le nombre de cas ne fait que croitre de jour en jour et qu’il faille faire quelque chose pour éviter le pire.

Portée par Angéline Wibga, chroniqueuse de mode sur la télévision Savane TV, cet évènement selon les organisateurs, a pour objectif essentiel, de permettre aux jeunes mannequins et stylistes de s’exprimer mais surtout de récolter des fonds pour venir en aide aux malades du cancer de sein. Il s’agira donc de joindre l’essentiel à l’agréable. Notamment la vente d’objets confectionnés par les femmes atteintes du cancer de sein, une tombola et un cri de cœur à l’endroit de bonnes volontés.

A cette soirée a été associée Viviane Yanogo, artiste comédienne du Burkina Faso qui entend mobiliser ses consœurs et acteurs de cinéma pour sensibiliser les populations à se faire dépister à temps. Parce ce que selon le Dr Bambara, « le cancer de sein est guérissable lorsqu’il est détecté à temps et soigné ». « En tant que comédienne, je me mettrai à sensibiliser mes sœurs à ne pas se replier sur soi-même mais de se faire dépister à temps parce que j’ai eu une proche qui a vécu cette douloureuse expérience », témoigne la comédienne.

En rappel, chaque année dans les pays du monde entier, le mois d’octobre est consacré à la sensibilisation sur cancer du sein, afin d’attirer une plus grande attention sur la maladie, de favoriser la prise de conscience, et d’accroître le soutien apporté au dépistage précoce et au traitement ainsi qu’aux soins palliatifs … C’est donc un engagement qui attend le soutien et l’accompagnement de bonnes volontés.
 

Source : Fasozine.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici