Télécoms : Du free roaming pour l’intégration en Afrique de l’Ouest

138

Le projet « free roaming » visant à instaurer un tarif unique de communication entre plusieurs pays ouest-africains doit entrer officiellement en vigueur ce vendredi 31 mars 2017. Sept pays de l’Afrique de l’Ouest ont en effet promis de rendre possible les communications entre eux à un tarif unique, dépourvu des traditionnels frais d’itinérance internationaux au plus tard le 31 mars 2017.

« Ce 31 mars marque une importante avancée dans la marche vers l’intégration en Afrique de l’Ouest », a commenté Cina Lawson, la ministre togolaise des postes et de l’économie numérique, selon « Jeune Afrique ».

Ce commentaire fait écho au soulagement des millions d’utilisateurs des services de téléphonie mobile au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali, en Guinée et au Sierra Leone. Les nombreux utilisateurs, quant eux, espèrent une effectivité du service dès ce 31 mars 2017, avec une excellente qualité des appels reçus et émis dans les pays membres de la zone.

Ces six pays d’Afrique de l’Ouest ont en effet signé en novembre 2016 un protocole qui met fin à l’itinérance payante et donne donc aux usagers la possibilité de pouvoir appeler et être appelé dans et hors de la zone de couverture de son opérateur sans payer de frais supplémentaires.

Le Togo a ensuite rejoint ces pays deux mois plus tard en janvier 2017. Il faut toutefois noter que ce free roaming ne concerne que les appels, pas les données mobiles.

« En rejoignant les premiers pays signataires du protocole, le Togo souhaite faire bénéficier à sa population les nombreux avantages qu’offre le free roaming et confirme au passage sa volonté de renforcer l’intégration en Afrique de l’Ouest », ajoute la ministre togolaise des TIC, sur Jeune Afrique.

Lire aussi : Appels et SMS : La CEDEAO veut abolir les frais de roaming entre ses Etats membres

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com