Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina : Des arrêts de travail encore en vue

20

Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina : Des arrêts de travail encore en vue

Le 8 mai 2017, le Syndicat national des agents du trésor du Burkina (SATB) a débuté une grève de deux semaines qui doit s’achever le 19 mai 2017. Deux jours après le début de la grève, soit le 10 mai 2017, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a annoncé que les négociations entreprises avec le syndicat avaient permis d’aboutir à 16 points d’accord sur les 19 que compte la plateforme revendicative du SATB. Une sortie médiatique qui n’est visiblement pas du goût du syndicat qui dit ne pas se reconnaître dans ces propos. Le SATB par la voix de son secrétaire général Séini Koanda estime donc que ces propos du ministre « en plus de jeter un discrédit sur le SATB, tendent à exposer les travailleurs du Trésor à la vindicte populaire. »

Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina : Des arrêts de travail encore en vueC’est donc pour rétablir « la vérité » sur l’avancement des négociations avec le gouvernement, que le SATB a convié la presse. Des négociations qui selon Séini Koanda n’avancent pas au rythme que souhaite le syndicat. Huit points sur les 19 ont connu à ce jour des avancées notables, même si le SATB estime que les réponses du gouvernement ne sont pas à la hauteur de leurs attentes.

Quatre points font blocage. Et selon le SATB, le gouvernement dit ne pas vouloir transiger sur ces points particuliers. Il s’agit notamment des revendications sur le statut autonome, le régime indemnitaire accompagnant le statut autonome, le relèvement du taux applicable à leur motivation et la relecture de la loi sur les primes de rendement et la dotation en quantité et en qualité des services en personnel.

Le SATB promet durcir le ton

Pour obtenir la satisfaction de sa plateforme revendicative, le SATB a annoncé qu’un sit-in est prévu du lundi 22 au lundi 29 mai de 7 heures à 15 heures sur toute l’étendue du territoire et dans les ambassades et consulats à l’étranger. Et si à l’issue de ce sit-in, le gouvernement ne se penche toujours pas « sérieusement sur la plateforme revendicative minimale », un arrêt de travail sera observé du 30 mai au 16 juin 2017.

Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina : Des arrêts de travail encore en vueLe syndicat promet durcir encore plus le ton, si toutefois, à l’issue de ces arrêts de travail, il n’obtient pas gain de cause. Il envisage ainsi un arrêt illimité de travail pour exiger du gouvernement la satisfaction de sa plateforme revendicative minimale.
Pourquoi durcir le ton, alors que des négociations sont toujours en cours ? demandent les journalistes.

Répondant à cette question, Séini Koanda estime que le gouvernement n’est pas honnête, raison pour laquelle, le SATB prend les dispositions nécessaires pour la satisfaction de sa plateforme revendicative.

Abondant dans le même sens, Bassolma Bazié, venu apporter son soutien au SATB membre du collectif syndical CGT-B, souligne que le gouvernement ne veut pas d’un climat social apaisé, parce qu’il ne respecte pas ses engagements. Il invite donc le gouvernement à jouer franc jeu et à respecter ses engagements avec les partenaires sociaux.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Lefaso.net