Sports : Le Ministre Azoupiou veut mieux organiser le secteur

71

Sports : Le Ministre Azoupiou veut mieux organiser le secteur

Pour réfléchir à l’économie du sport et à la formation, le Ministère des sports et des loisirs convie, du 18 au 20 Juin 2018, les responsables de Fédérations, de clubs, les athlètes, les anciennes gloires et les promoteurs des industries sportives à un séminaire national.
« Améliorer la contribution du sport et des loisirs à la croissance de l’économie nationale », tel est le thème dudit séminaire. Face aux journalistes sportifs, Daouda Azoupiou a livré les attentes de cette rencontre. « Dans le cadre de la politique nationale du sport et des loisirs, nous sommes fixés deux projets. Le premier étant l’organisation d’un séminaire national sur le développement du sport et le deuxième porte sur la formation de la relève », a indiqué d’entrée le Ministre des Sports et des loisirs.

Sports : Le Ministre Azoupiou veut mieux organiser le secteurLe séminaire national va réunir pendant trois jours les acteurs du monde du sport et des loisirs de notre pays. Pour Daouda Azoupiou, ces responsables de structures sportives et ces sportifs vont dégager des actions à mettre en œuvre pour le développement de l’économie du sport. « Pour avoir une économie du sport, il faut créer un marché », s’est convaincu le Ministre des Sports et des loisirs. Avant d’ajouter : « Le séminaire devra aussi permettre à tous les clubs et fédérations de comprendre que nous devons changer de paradigme, aller à une transformation des clubs pour en faire des sociétés.
Cela va permettre de renouer avec le public et bénéficier de l’ouverture avec les investissements ». Car soutient-il : « L’un des objectifs majeurs est de renouer avec le public. Aujourd’hui, on ne peut pas comprendre qu’il y ait un match et que les gradins soient vides ».

Faciliter la formation de la relève

Sports : Le Ministre Azoupiou veut mieux organiser le secteurLe deuxième axe est la formation de la relève. Il s’agit de définir les conditions pour garantir à tous les enfants les mêmes chances d’intégrer des centres de formation. « Dans un pays où il n’y a pas de politique de relève, le sport est appelé à mourir », a souligné le Ministre des sports.

Pour y arriver, Daouda Azoupiou et ses camarades ont déjà leur petite idée d’actions à mener. Ils pensent à la réalisation dans les régions de halls de développement du sport et des loisirs. « Nous voulons permettre à tous les enfants qui vivent dans les confins du pays et qui rêvent par leurs talents d’intégrer des centres de formation d’avoir les mêmes chances que les enfants dont les parents ont les moyens », a-t-il indiqué.

Pendant les trois jours, des sous-thèmes subdivisés en modules vont être développés. Il s’agit notamment de « la professionnalisation de la gestion et de l’administration du sport », « Les enjeux de la formation dans le domaine des sports et des loisirs » et « la contribution du sport à la croissance de l’économie nationale ».

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Lefaso.net